Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 27/12 7h29

Film à voir cette semaine : I am not a witch, de Rungano Nyoni.

Ci-dessous, la bande-annonce du film I am not a witch. A voir dès ce 27 décembre au cinéma.

Shula, 9 ans, est accusée de sorcellerie par les habitants de son village et envoyée dans un camp de sorcières. Entourée de femmes bienveillantes, condamnées comme elle par la superstition des hommes, la fillette se croit frappée d’un sortilège : si elle s’enfuit, elle sera maudite et se transformera en chèvre... Mais la petite Shula préfèrera-t-elle vivre prisonnière comme une sorcière ou libre comme une chèvre ?

Film écrit et réalisé par Rungano Nyoni, née en Zambie. En 2010, elle réalise son premier court-métrage, The List, et remporte un BAFTA. Puis son court-métrage Mwansa The Great est sélectionné dans plus de 100 festivals et remporte plus de 20 prix. Elle co-écrit ensuite le court-métrage The Mass of Men qui remporte le Léopard d’Or à Locarno en 2012. Son dernier court-métrage, Listen, qu’elle co-réalise dans le cadre du programme « Nordic Factory » de la Quinzaine des Réalisateurs, remporte notamment un prix à Tribeca et est nommé aux Oscars. I am not a witch est son premier long-métrage.

A propos de la jeune comédienne Margaret Mulubwa qui interprète Shula, Rungano Nyoni raconte comment la petite a été repérée : "Mon mari faisait des repérages pour trouver les décors. A cette époque, nous voulions tourner sur une péninsule du Nord de la Zambie. Il a pris quelques photos d’elle car elle était sur les décors pressentis. Quand j’ai vu les photos, j’ai pensé que c’était peut–être une petite Shula. Puis, des mois après, nous avons finalement décidé de tourner le film entièrement à Lusaka. J’y ai auditionné près de 900 enfants et je n’arrivais à être convaincue par aucun d’eux. Et tout le temps me revenait en mémoire cette photo au bord du lac de cette petite fille dont je ne savais rien. Nous avons parcouru plus de 5000 kilomètres pour la retrouver ; nous avons montré la photo à tous les chefs de villages alentours. Un d’eux l’a identifiée et nous sommes venus la chercher. J’ai fait un essai avec elle et 3 autres enfants que j’avais pré-sélectionnés. Je n’ai pu la quitter des yeux de toute l’audition".

Commenter cet article