Portraits inédits du sculpteur César ce dimanche sur France 5 et ARTE.

Portraits inédits du sculpteur César ce dimanche sur France 5 et ARTE.

A l'occasion de la rétrospective événement César au Centre Pompidou, dès la semaine prochaine à Paris, diffusion de deux documents ce dimanche.

 

A 9h25 sur France 5, programmation d'un documentaire inédit de Sandra Paugam (52').

Comme aucun autre artiste, César a exploité les matériaux et les techniques de son temps. Avec un brin de provocation, un soupçon de naïveté et beaucoup de savoir-faire, il a bousculé le monde de la sculpture, utilisant la ferraille, la compression, les mousses expansives, et mettant volontiers en scène les produits fétiches et les rebus de la société de consommation triomphante.

Pour s’approcher au plus près de son œuvre, le film a fait le choix de se concentrer sur son geste et sa parole. Sa parole d’abord, dans un film à la première personne où sa verve fleurie, sa faconde pleine d’humour, révèle un homme singulier. Un artiste de génie qui joue à l’habile artisan, ou inversement. Ses grands gestes artistiques ensuite (compression, expansion, soudure…) que le film explore pour donner à voir son rapport direct à la matière brute et comment son processus de création opère une transformation spectaculaire jusqu’à l’œuvre d’art. 

 

A 17h35 sur ARTE, César, sculpteur décompressé. Un documentaire inédit de Stéphane Ghez. Sur une idée de Françoise Docquiert.

Comment un enfant du quartier populaire de la Belle de Mai à Marseille qui a commencé à travailler dès l’âge de 12 ans avec son père tonnelier, a-t-il révolutionné la sculpture du XXème siècle ? Vingt ans après la mort du sculpteur, ce documentaire revient sur une carrière flamboyante et retrace ses quatre grands gestes créatifs : les Fers soudés, les Compressions, les Empreintes et les Expansions.

Les témoignages de proches et de spécialistes de l’art contemporain tracent le portrait d’un artiste anticonformiste et reviennent sur son œuvre, ludique et provocante : Bernard Blistène, directeur du Centre Pompidou, Catherine Millet, fondatrice d’Art Press et grande admiratrice de César, l’architecte Jean Nouvel qui fut son ami, Rosine Baldaccini sa veuve, Stéphanie Busuttil sa dernière compagne et actuelle présidente de la Fondation César. Et enfin Régis Bocquel, fondeur de César dont l’atelier en Normandie est toujours habité par la présence de l’artiste et toutes les œuvres qu’il y a laissées. 

 

 

Crédit photo © Gamma Rapho/SBJ ADAGP, Paris

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article