Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

25 mars 2008. Dix ans que le journaliste Thierry Gilardi est décédé.

25 mars 2008. Dix ans que le journaliste Thierry Gilardi est décédé.

25 mars 2008. Dix ans jour pour jour que le journaliste Thierry Gilardi est décédé. Quelques réactions, pour rappel, peu après l'annonce de son décès :

 

Groupe TF1 : "Thierry a partagé avec des millions de téléspectateurs tout au long de sa carrière sa passion pour le sport, dont il était devenu l'ambassadeur unanimement reconnu. Le monde du sport et TF1 perdent un journaliste qui restera sans égal par son professionnalisme, son enthousiasme, ses valeurs et son sens de l'amitié."

 

Eugène Saccomano : "C'est terrible pour nous, parce que c'est un ami de longue date. Moi je le connaissais, oh je l'ai rencontré il y a une trentaine d'années sur France Inter, avec Jacques Vendroux. Avant même qu'il aille à Canal. C'était un type chouette. Quand j'ai appris ça, ça m'a bouleversé. En plus, on s'était rapproché dernièrement. (...) Puisqu'il avait accepté de venir refaire On refait le match avec nous. Et pas plus tard que lundi dernier, il était avec nous. Il était très heureux d'y participer. Et moi, ça m'a bouleversé, je dois vous le dire. Il avait tout pour lui, Thierry. C'était un type formidable, professionnellement, humainement(...)".

 

Michel Denisot, ancien patron des sports de C+ : "On est tous dans le même état ce soir.(...)Thierry, c'est quelqu'un qui avait un appétit de vie, un appétit professionnel. Jamais rassasié, il avait beaucoup d'exigences. Ce qui était un peu l'école qu'inculquait Charles Bietry aux sports de Canal. Il en était un peu, dans une certaine mesure l'héritier. Il avait un côté insatisfait et c'était uniquement pour faire avancer notre travail, le traitement journalistique à la télévision. Il était beaucoup, pour nous tous. Pour l'histoire de Canal, ensuite à TF1. Et je crois qu'il était toujours toujours toujours ne train de chercher comment améliorer les choses. Souvent ne étant très chaud dans les rapports humains (...) Il s'emportait beaucoup, mais c'était uniquement pour faire avancer les choses(...). Il était à la fois joueur-entraîneur, c'était l'école de Charles. A l'époque où je dirigeais le service, ses camarades l'appelaient "bouillote" parce qu'il montait très vite en température, mais il redescendait très vite(...) Il était très méticuleux, très professionnel, très consciencieux, très sérieux, exigeant".  

 

Charles Bietry : "Il est entré en 85 (à Canal), on a été ensemble jusqu'en 98. 13 années de commentaires ensemble, de vie commune dans la rédac., de fous rire et de joie, voilà...Enorme ce qui nous tombe sur la tête aujourd'hui(...) Il était très sérieux et très enthousiaste ; il collait à l'idéal de Canal(...) On a eu une engueulade en 15 ans, que l'on atraîné tous les deux durant 2 / 3 ans, avant de dire qu'on était un peu plus intelligents que ça. J'ai eu un plaisir énorme à travailler avec lui".

 

Bixente Lizarazu : "c'est un choc qui nous remet à notre condition de pas grand chose.(...) Pour moi, c'était un grand professionnel, c'était la voix du foot et il est devenu la voix du rugby. Le genre de journaliste qu'on aime cotoyer, qu'on aime entendre commenter".  

 

Robert Namias : "Je l'avais pris sous mon aile, en quelque sorte, depuis quelque temps. D'abord, parce que le service des sports avait rejoint la direction de l'information(...) On s'était pris d'amitié en travaillant ensemble pour la coupe du monde de foot en 2006 et la coupe du monde de rugby en 2007. Moi, ce que je retiens de Thierry, c'est d'abord une incroyable gentillesse(...), une générosité, il était toujours partant, toujours prêt, travailleur(...) C'est quelqu'un qui allait vers les autres en permanence (...)".

 

Jean-Claude Dassier, alors directeur général de LCI : "Je savais qu'il avait eu un premier accident et ça ne s'était pas arrangé dans l'après-midi. Mais bon, c'est terrible, terrible, terrible. 49 ans. On a beaucoup de mal à se remettre d'une nouvelle aussi brutale (...) Pour moi, c'était de très loin le meilleur commentateur de football qu'on ait eu, aussi bien sur Canal, chez vous, chez nous (...) Un boulimique de travail, j'espère que ce n'est pas ça qui l'a tué, je me le demande quand même".

 

Crédit photo © DR - TF1.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
S
C'était un très grand journaliste,comme Thierry Roland mort le 16 juin 2012.Lorsque ont les écoutaient tous les deux à la télé,ils enflammaient le match,de très grands sportifs.
Répondre
V
10 ans déjà, je me souviens de ses commentaires de la finale du mondial de foot 2006 Italie-France et du quart de finale 2007 de rugby entre les All Blacks et la France. Thierry nous avait quitté avant le match France-Angleterre avec la minute de silence d'avant-match et la victoire sur un péno réussi de Ribéry qui lui avait dédié le but.
Répondre