Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 29/10 13h24

À voir ce mardi soir : Djihadistes français, la part du monstre, réalisé par Kamal Redouani et produit par CAPA.

C'est LE documentaire à voir cette semaine : proposé en première partie de soirée ce mardi sur France 5, "Djihadistes français : la part du monstre" est réalisé par Kamal Redouani et produit par CAPA.

Document consacré au parcours et la vie, sous le califat, des djihadistes français et de leurs familles partis en Syrie.

En octobre 2018, un indicateur des services de renseignements européens confie à Kamal Redouani, grand reporter, les coordonnées GPS des lieux de vie de djihadistes français en Syrie. Tout comme dans son dernier documentaire "Daech, dans le cerveau du monstre", le reporter enquête et parvient à récupérer auprès d’autres sources des éléments riches en révélations sur le parcours des djihadistes européens : des documents internes au califat, des vidéos filmées par Daech, destinées à un usage interne.

Kamal Redouani, accompagné de son chef opérateur Julien Mauranne, effectue plusieurs séjours en Syrie. Il enregistre des témoignages glaçants et inédits d’habitants de Raqqa qui ont vécu aux côtés des djihadistes européens : une sage-femme qui a fait naître leurs enfants, des prisonniers torturés par un Français et même un hacker occidental qui a mis en place un système d’espionnage interne à Daech de tous les djihadistes.

Après douze mois de production, ce film voit le jour. Pour Kamal Redouani, ce travail est une urgence. Dans un pays en ruines, les preuves laissées par les djihadistes occidentaux disparaissent. Et sans preuve, il ne peut y avoir de justice... 

Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d'Encausse proposera un débat avec :

  • Kamal Redouani, réalisateur du documentaire
  • Pascale Descamps, mère d'une djihadiste française qui est détenue avec ses quatre enfants au camp de Al Hol en Syrie
  • William Bourdon, avocat, défend des familles de djihadistes français
  • Jean-Charles Brisard, Président du Centre d'Analyse du Terrorisme

Crédit photo © CAPA Presse

Commenter cet article