Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 09/10/2019 9H45

Soirée Pornographie, jeunesse en danger : les invités du débat animé ce mercredi par Julian Bugier.

À voir ce mercredi, la soirée spéciale de France 2 : pornographie, jeunesse en danger. La fiction et le documentaire inédits seront suivis vers 23h30 d'un débat animé par Julian Bugier. Liste des intervenants ci-dessous.

À propos du téléfilm et du document :

Aujourd’hui il suffit d’un clic pour avoir accès gratuitement à un contenu pornographique, alors que la loi l’interdit aux moins de 18 ans. Qu’ils tombent dessus par hasard ou qu’ils en regardent volontairement, les enfants sont exposés de plus en plus jeunes à des images pornographiques. Selon de récentes études (Opinionway 2018 et Ipsos 2018), 62 % des jeunes adultes déclarent avoir vu leurs premières images porno avant 15 ans, dont 11 % avant l’âge de 11 ans. Un cinquième des jeunes de 14 à 24 ans affirme regarder au moins une fois par semaine du porno et 9 % des 14-17 ans regardent ces images une ou plusieurs fois par jour. Des images qui peuvent être violentes et/ou choquantes et qui peuvent susciter un réel malaise.

Alors à partir de quel âge et de quelle manière faut-il parler avec nos enfants des vidéos pornographiques sur lesquelles ils peuvent tomber ?

Comment réagir lorsqu’ils y ont déjà été exposés ?

Comment les accompagner dans leur découverte de la sexualité ?

Si l’on sait aujourd’hui que la plupart des adolescents « consomment » du porno, quelles en sont les conséquences sur leur vie sexuelle et amoureuse ?

Le porno a-t-il créé de nouveaux comportements, de nouvelles normes sexuelles ?

Invités du débat :

  • Adrien Taquet, secrétaire d'Etat à la Protection de l'Enfance
  • Le professeur Israël Nisand, gynécologue
  • Serge Hefez, pédopsychiatre
  • Ingrid Lefrère, adjudante, brigade de prévention de la délinquance juvénile du Gard
  • Soltana, 22 ans. Elle ne condamne pas la pornographie même si elle pense que toutes les jeunes femmes la "subissent". Elle insiste sur la grande nécessité d'éduquer les garçons et les filles à la sexualité.
  • Camille, 22 ans, a créé l'Instagram "Je m'en bats le clito", pour répondre à des questions sur la sexualité et le plaisir féminin. Elle a presque 400 000 abonnés - dont la majorité a entre 13 et 18 ans -, qui témoignent, l'interrogent et lui demandent des conseils.

Crédit photo © Nathalie Guyon

Commenter cet article

Kamanga andre 05/10/2019 21:29

Cenepasposible