Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 14/01 10h13 - édité

 

Sur Okoo (france.tv et appli), la saison 1 d'ASKIP a été un franc succès avec 1,8 million de vues en 2020.

Première partie de la saison 2 d'ASKIP, le collège se la raconte, dès ce vendredi 22 janvier sur Okoo. La seule série consacrée aux pré-ados. Rendez-vous tous les vendredis pour 3 épisodes inédits.

Cette nouvelle saison continue à aborder, sans interdit, des thèmes et des problématiques propres aux adolescents : l'écologie, la dyslexie, le harcèlement et le cyber harcèlement, le tabou des règles entre les filles et les garçons, le redoublement... La série chronique de manière immersive les péripéties et questionnements de ses protagonistes en croisant les points de vue. ASKIP, le collège se la raconte, c'est un regard inédit sur une tranche d’âge à part, à mi-chemin entre l’enfance et l’adolescence.

Benoit Masocco, réalisateur : "La première saison d'ASKIP a été mise en ligne en plein milieu du premier confinement, alors que les collégiens étaient enfermés chez eux, privés de leurs camarades et de leurs profs. C'est peut-être ce qui explique qu'ils se soient précipités en nombre au sein du collège François Truffaut. Pour notre plus grand bonheur, dès les premiers jours, les chiffres nous ont prouvé que les téléspectateurs (dans le coeur de cible et bien au-delà) s'étaient emparés de la série. Et après avoir bingé les 20 premiers épisodes souvent en quelques heures, la plupart nous demandait via les réseaux sociaux la suite de la saison ! Mise en ligne à la rentrée, la suite ASKIP a connu le même succès et le même attachement, de quoi réjouir une équipe fortement impactée (comme toutes les fictions) par la pandémie. Pour cette nouvelle saison, nous avons souhaité introduire de nouveaux personnages, cinq au total, pour aborder toujours plus de thèmes et tenter de représenter au mieux la diversité française. Sur le plateau, la complicité entre "nouveaux" et "historiques" s'est installée de manière quasi immédiate et je crois qu'on la ressent fortement à l'image. Nouveaux thèmes, nouveaux personnages tout en conservant nos fondamentaux et notamment le fait de pouvoir aborder les sujets les plus sérieux avec une bonne dose d'humour et d'auto-dérision. En cette période troublée où le lien social est tellement abîmé, ASKIP se veut plus que jamais comme une série refuge pour les pré-ados... et tous les autres".

Les premiers épisodes de cette nouvelle saison :

  • Episode 1 - Le jour de la rentrée - Ecrit par Louis Aubert. C'est la rentrée ! Enfin pour les 3ème ! Enfin peut être pas pour tous... Les profs aussi font leur rentrée et il y a du nouveau au collège François Truffaut.
  • Episode 2 - Le jour des copies anonymes - Ecrit par Sabrina Pedeboscq. Prêt à tout pour Rose, Lucas a révisé à fond son contrôle. Quand Marc rend les copies c'est la surprise...! Rose semble ailleurs, est-ce à cause de Maxime ? Qui est Agnès cette nouvelle élève à François Truffaut ?
  • Episode 3 - Le jour du fils caché - Ecrit par Yanik Vabre. Zoé et Dorian proposent à Lila leur collaboration au Truff Lib'. Ils ont plein d'idées, trop d'idées ? Clément n'a rien en commun avec son père alors que monsieur Couret lui ressemble tellement... Efia et Youcef sont amoureux mais Efia n'aime pas embrasser avec la langue du coup elle évite Youcef.
ASKIP, le collège se la raconte : épisodes inédits dès ce 22 janvier sur Okoo (5 nouveaux personnages).

Les nouveaux personnages :

Casey Calaber, bien connu des fans de Fort Boyard, interprète Mathis : Il est malin, il a l'habitude de se débrouiller pour obtenir ce qu'il veut, entre petits arrangements et gros mensonges. Mathis est dyslexique, collectionne les mauvais résultats et vient d'un milieu défavorisé. Il vit seul avec sa mère qui fait de nombreux petits boulots dont des ménages. Il donnerait tout pour elle et il veut la rendre heureuse coûte que coûte. , même si là aussi il doit s'arranger avec la réalité. Loisirs : Les arts martiaux, une véritable passion.

Emilia Blayer est Anaïs : Maniaque à tendance psychorigide, Anaïs a besoin que les choses soient cadrées, que les règles soient respectées et qu'on ne laisse pas de place à l'improvisation. Son look très sérieux et ses lunettes peuvent lui donner une impression de lement au féminin mais contrairement à lui enne ne souhaite ni plaire, ni se lancer dans une carrière politique. Loisirs : les échecs, le sport et les chants militaires !

Bastiaan vann Leeuwen est Dorian : Dorian, dit Do, ose assumer un physique et un caractère particulièrement marqués : des cheveux tour à tour bleus ou rouges, une tenue en rupture avec ses camarades... Flamboyant, androgyne et sarcastique, Dorian se moque de ce qu'on pense de lui et préfère "être détesté pour ce qu'il est qu'aimé pour ce qu'il n'est pas ". Très engagé politiquement, notamment dans les questions dans les questions sociétales. Loisirs : Le dessin, la création graphique, le journalisme et les comédies musicales.

Freddy Sheza interprète le rôle de Noa : Il est arrivé en France avec sa famille il y a 2 ans. Ses parents et ses 3 soeurs attendent tous la régularisation de leur situation et vivent dans une certaine précarité. Drôle et charismatique, il a acquis une popularité qui dépasse sa classe de 4ème. Beau gosse, très séducteur, sympathique qui n'a aucun complexe en apparence. Ce qui compte pour lui c'est ce qu'on pense et ce qu'on dit de lui. Comme souvent son excès d'assurance traduit une peur chronique de l'abandon, ce qui le pousse à faire des bêtises et à accepter des choses qui ne lui plaisent pas pour rester populaire. Très sportif, champion de basket qu'il pratique depuis longtemps, Noa voue une passion à la danse mais il ne l'assume pas. Loisirs : Le basket et la danse.

Elza Petit-Brunet est Zoé : Zoé est très (trop ?) souriante : pour elle tout va toujours bien, elle veut que tout le monde soit heureux. Zoé déteste les injustices ou la cruauté. Elle ne supporte que les animaux ou les gens souffrent. Elle ne comprend aucune forme de discrimination et reste ouverte à toutes les idées et toutes les affinités : si elle tombe amoureuse, c'est d'une personne et non d'un genre. Tête en l'air, excentrique et idéaliste, Zoé est un peu déconnectée de la réalité du monde. On la trouve un peu idiote et un peu "gentille"... D'ailleurs elle nen comprend pas comment "gentil" peut devenir une insulte. Loisirs : les balades dans la nature, la méditation et le journalisme. 

Crédit photo © Fabien Malot

Commenter cet article