Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À ne pas louper dès ce lundi sur Canal+ et myCANAL, la série britannique inédite It's a sin.

À découvrir les lundis 22 & 29 mars prochain à 21 heures sur Canal+ - et évidemment sur myCANAL - les épisodes de la toute récente production britannique It's a sin. Format 5 x 52'

 

Une fresque bouleversante entre révolte et émotion, signée Russel T. Davies, porte-parole de toute une génération avec des séries comme Queer as Folk et Years and Years, souligne Canal.

1981, début d'une nouvelle décennie. Ritchie, Roscoe et Colin commencent une nouvelle vie à Londres. Ils ne se connaissent pas encore, mais ces jeunes garçons et leurs meilleurs amis Jill et Ash vont bientôt partager leur quotidien et toutes leurs aventures. C’est une période particulièrement libératrice pour ces jeunes hommes gays qui n’avaient pas pu jusque-là s’assumer dans une société anglaise encore très homophobe.

À l’heure où chacun peut enfin grandir et s’épanouir, le groupe tisse des liens d’amitié forts qui vont brusquement être ébranlés par l’arrivée du VIH. La décennie passe dans l'ombre du sida, mais ils sont déterminés à vivre et à aimer plus férocement que jamais. Ensemble, ils endureront l'horreur de l'épidémie, la douleur du rejet et les préjugés auxquels les hommes homosexuels ont été confrontés tout au long de la décennie.

Avec Olly Alexander, Keeley Hawes, Stephen Fry, Neil Patrick Harris, Tracy Ann Oberman, Shaun Dooley, Omari Douglas, Callum Scott Howells, Nathaniel, Curtis et Lydia West.

La série est inspirée par une des amies de Russel T. Davies, Jill Nalder," qui a été une telle inspiration que je ne pouvais même pas changer son nom dans cette version fictive. D’ailleurs elle joue le rôle de la mère de Jill à l'écran, ce qui est un véritable honneur. Jill était beaucoup plus active que moi, elle passait bien plus de temps dans les services de malades du sida au chevet des mourants. Et c'est pour cela que je l'aime".

La série a fait l'objet de recherches approfondies, poursuit Russel T. Davies. "Bien sûr, j'ai parlé aux organisations caritatives. Je suis parrain du George House Trust à Manchester, la plus grande association du Nord-Ouest de l’Angleterre sur le VIH et le SIDA. Ils ont les retranscriptions de tous les appels qu’ils recevaient dans les années 1980. J'en ai donc mis une partie à l'écran. J'ai parlé à beaucoup d'amis ainsi qu’à beaucoup de médecins que ce soit pour les faits ou les anecdotes. Mais c'était surtout un devoir de mémoire, car j'étais là, j'ai connu ces gens et je les aimais. Il était temps que j’écrive sur eux".

Crédit photo © Ben Blackall - Red Production Company and all3media international

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article