Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hugo Clément enquête, ce soir sur France 5, sur la face cachée du recyclage.

Nouveau numéro du magazine Sur le front, ce dimanche 25 avril à 20h50 sur France 5 : La face cachée du recyclage.

Les consommateurs n'ont pas forcément conscience à quel point le plastique a envahi leur vie. En 50 ans, la production mondiale est passée de 2 millions à 350 millions de tonnes. Néanmoins, une majorité de Français, pense opter pour un geste utile, en déposant le plastique dans la poubelle jaune.

Or, cette enquête d'Hugo Clément révèle qu'une toute petite partie du plastique est réellement recyclée. Par exemple, le recyclage des bouteilles d'eau ne peut, à l'heure actuelle, être répété que 3 à 4 fois d'affilée. Heureusement, la recherche avance. Une entreprise française est en bonne voie pour repousser cette limite. Elle est sur la piste d'une enzyme permettant de recycler les bouteilles d'eau à l'infini.

A différents niveaux, des combattant(e)s se mobilisent pour que nous sortions de notre addiction au plastique jetable. Rappelons qu'un simple sac plastique utilisé en moyenne 15 minutes, va mettre entre 450 et 1000 ans pour se décomposer…

Parmi les séquences :

Du polystyrène dans l’étang de Berre : Ce sont des images saisissantes, il semble de loin que des pierres recouvrent entièrement une partie de l’étang. Mais en réalité, il s’agit d’énormes morceaux de polystyrène. Des militants doivent se frayer un chemin en kayak pour les approcher. Les membres de l’association Opération Mer Propre effectuent également des prélèvements d’eau de mer dans le Var et découvrent une multitude de boules de polystyrène en suspension.

Les habitants des grandes villes se mobilisent contre les grandes cheminées en zone urbaine. Membre du collectif 3R (Réduire-Réutiliser-Recycler), Kris constate depuis sa terrasse située à 250 mètres d’un incinérateur, de redoutables nuisances comme les fortes émissions de polluants toxiques (dioxines bromés, arsenic, ammoniac) et alerte sur les risques d’explosion. Équipée d’un capteur qui analyse les particules fines, elle surveille avec attention les données recueillies. Près de 65 % de nos poubelles finissent ainsi brûlées à plus de 800 degrés. Une solution désastreuse dénoncée par ces militants du collectif 3R. Non seulement, des gaz toxiques sont rejetés dans l’atmosphère mais il y a pire : 25 % des déchets ne brûlent pas et sont réutilisés comme remblais, sous le bitume, dans les chantiers routiers. Ainsi sans le savoir nous roulons sur nos déchets. Un espoir, l’enzyme qui permet de recycler le plastique.

 Les chercheurs de l’entreprise française Carbios ont développé une nouvelle enzyme qui permet de recycler sans fin les bouteilles plastiques.

L’extension de l’une des plus grandes décharges à ciel ouvert du monde au Kénya : La décharge de Dandora ne cesse de s’étendre alors qu’elle se trouve déjà aux portes des écoles et des bidonvilles. Le plastique y brûle à ciel ouvert au mépris de la santé des habitants et du bétail. Des Kényans se battent aujourd’hui pour ne pas devenir la poubelle des plastiques usagés des Américains. 

Crédit photo © Winter Productions.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article