Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 10/05 11h40

 

Le 21 mai 2001 était promulguée la loi tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité, dite loi Taubira, du nom de Christiane Taubira, alors députée de Guyane.

À l’occasion des 20 ans de cette loi mémorielle, France 3 propose ce lundi à 21h05 un « Secrets d'Histoire » inédit. Stéphane Bern vous propose un voyage entre terre et mer, des hauteurs du Jura aux rivages des Antilles, pour évoquer le destin exceptionnel d’un grand libérateur trop méconnu : Toussaint Louverture.

Originaire d’Afrique, né esclave au XVIIIe siècle dans la colonie française de Saint-Domingue, l’actuelle Haïti, Toussaint Louverture a réussi à échapper à la servitude pour devenir un général et un homme politique de génie, qui, depuis son île des Caraïbes, a montré la voie à suivre. Si la France commémore chaque 10 mai l’abolition de l’esclavage, c’est en grande partie grâce à lui.

Meneur d’hommes, séducteur, visionnaire, Toussaint Louverture entre dans la lumière à 50 ans et décide de lancer son grand projet : libérer les esclaves de Saint-Domingue pour en faire des citoyens français à part entière ! Mais pour y parvenir, il doit se dresser contre l’ordre établi : les colons et leurs plantations sucrières si lucratives. Il trouve aussi sur sa route un homme, un certain Bonaparte, Premier consul de France… Toussaint, Napoléon : l’affrontement de deux stratèges, deux figures d’exception, de chaque côté de l’Atlantique !

Dans le sillage de Toussaint Louverture, vous croiserez également ceux qui ont épousé sa cause. "Solitude", une femme métisse devenue une légende de la liberté en Guadeloupe ; l’abbé Grégoire, un héros discret de la Révolution française, qui a permis la première abolition de l’esclavage, en pleine Terreur — et Victor Schœlcher, l’homme qui a obtenu son abandon total par la France au XIXe siècle.

Aux côtés de Stéphane Bern, vous découvrirez le fort de Joux, perché dans les montagnes du Doubs, la prison où Bonaparte a enfermé jusqu’à la mort son rival de Saint-Domingue ; les demeures intactes des armateurs de La Rochelle, enrichis par l’esclavage, mais aussi les vestiges des plantations sucrières tant en Guadeloupe qu’en Haïti, île de beauté encore habitée par sa figure tutélaire, l’indomptable Toussaint Louverture.

Intervenants :

  • Dany Laferrière, de l’Académie française
  • Rokhaya Diallo, journaliste
  • Pierre Buteau, historien haïtien
  • Jacques de Cauna, historien
  • Frédéric Régent, historien
  • Jean-Christian Petitfils, historien
  • Pierre Branda, Fondation Napoléon
  • Une production Société Européenne de Production / Jean-Louis Rémilleux.

Crédit photo © SEP - Laurent Menec

Commenter cet article