Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 23/05 7h10

Sur France 3, ce dimanche 23 mai à 10h45, le très sympathique magazine hebdomadaire « Nous les Européens » s’intéresse au préservement de la biodiversité.

Selon le groupe d’expert de l’ONU sur la biodiversité, la vie sauvage est en danger. Près d’un million d’espèces sont menacées. Mais aujourd’hui pour préserver cette biodiversité des associations de défense de l’environnement proposent de ré-ensauvager la nature. Ce mouvement vise à restaurer des écosystèmes menacés via la réintroduction de grands mammifères disparus ou en voie d'extinction. Un challenge qui peut s’avérer compliqué sur un continent européen fortement urbanisé.

Sommaire :

  • Direction la Croatie, pays ou la co-existence entre l’homme et les animaux sauvages est assez harmonieuse. Vivre au milieu des lynxs, des ours et des loups en Croatie n’a rien d’exceptionnel. Les montagnes des Balkans abritent l’une des faunes les plus diverses d’Europe et de nombreux grands carnivores. La Croatie compte 8 parcs nationaux et le pays a comme projet d’en doubler la superficie. Un reportage d’Alexandre Dereims et Pierre Jost.
  • Françis Letellier part à la rencontre de Philippe Caruette, ornithologue, et l'un des fondateurs du parc du Marquenterre situé dans la Baie de Somme. Cette réserve naturelle de 200 hectares accueille durant leur migration plus de 300 espèces d’oiseaux. Philippe Caruette, désormais responsable pédagogique du Parc, nous livre les clés du succès d’un ré-ensauvagement réussi qui fait de l’espace du Marquenterre une référence européenne.
  • Arnaud Gauffier, directeur des programmes, du WWF France évoque les projets de ré-ensauvagement actuellement en cours en Europe. Des projets qui selon cette fondation de défense de l’environnement, ne peuvent exister que si l’homme y est étroitement associé. Le WWF France souhaite que la prochaine Loi climat réserve 10% des espaces terrestres et maritimes à la sauvegarde des espèces menacées.
  • Hervé Cardinal, responsable du syndicat d’aménagement de la Bièvre évoquera la remise au jour de cette rivière d’une trentaine de kilomètres qui coule au sud de Paris avant de venir se jeter dans la Seine vers le Pont d’Austerlitz. Jadis canalisée, voire même recouverte de bitume, la Bièvre vient de retrouver son cours naturel. Végétalisée, elle constitue désormais un corridor vert qui s’arrête aux portes de la capitale. Un projet visant à laisser réapparaitre à l’air libre la rivière dans plusieurs secteurs de Paris est actuellement à l’étude. 

Commenter cet article