Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 17/05/2021

 

Les groupes TF1 et M6 annoncent entrer en négociations exclusives en vue d’apporter une réponse française aux défis des plateformes mondiales.

Extraits du communiqué commun :

  • Projet de fusion entre TF1 et M6, en vue de créer le groupe de médias français proposant l’offre la plus diversifiée en TV, radio, digital, production de contenus et technologies, au bénéfice de tous les publics et de la filière audiovisuelle française.
  • Accélération du développement d’une plateforme nationale performante combinant une offre de rattrapage et de streaming (fondée sur MyTF1 et 6play) et une offre de SVOD.
  • Appui sur les savoir-faire et la complémentarité des deux groupes, avec un engagement fort en faveur de la créativité, de la diversité et du pluralisme d'opinion, assurant le rayonnement de la culture française et européenne.
  • Chiffre d'affaires de l’entité fusionnée : 3,4 Mds€ (Pro Forma 2020) ; Résultat Opérationnel Courant combiné : 461 M€1 (Pro Forma 2020).
  • Création de valeur pour l’ensemble des actionnaires des deux groupes grâce à des synergies (impact EBITA) annuelles estimées à 250-350 M€ à l’issue des trois premières annéessuivant la réalisation de la transaction. Le groupe fusionné viserait à distribuer 90% de son free cash flow en dividendes.
  • Soutien à long terme de Bouygues et RTL Group qui détiendraient respectivement 30% et 16% du nouveau groupe, après acquisition par Bouygues, auprès de RTL Group de 11% du nouveau groupe pour un montant de 641 M€. Bouygues serait l’actionnaire de contrôle exclusif et agirait en partenariat stratégique avec RTL Group dans le cadre d’une action de concert.
  • Conditions de la transaction : versement d’un dividende exceptionnel de 1,50 € par action pour les actionnaires de M62, ratio d'échange économique global de 2,10 actions TF1 pour 1 action de M6.
  • Opération de fusion des groupes M6 et TF1 la plus créatrice de valeur pour tous les actionnaires.
  • Approbation du projet à l'unanimité par les Conseils d'administration de TF1, Bouygues et RTL Group et le Conseil de surveillance de M6.
  • Finalisation de la transaction visée d’ici la fin de 2022, après consultation des Instances Représentatives du Personnel, obtention des autorisations réglementaires (ADLC, CSA) et tenue des assemblées généralesd’actionnaires.

TF1, M6, Bouygues et RTL Group annoncent aujourd'hui qu'elles ont conclu des protocoles d'accord d’entrée en négociations exclusives pour fusionner les activités de TF1 et M6 et créer un groupe de médias français d’envergure. Ce nouveau groupe serait bien positionné pour relever les défis résultant de l’accélération de la concurrence des plateformes numériques mondiales, actives sur le marché publicitaire français et dans la production de contenus audiovisuels de qualité. Le projet de fusion a été approuvé à l'unanimité par les Conseils d'administration de Bouygues, RTL Group et TF1 et le Conseil de surveillance de M6. 

Le groupe fusionné poursuivrait un projet industriel ambitieux axé sur cinq priorités clés :

  1. Renforcer l’offre de contenus français de qualité grâce à un portefeuille de marques fortes et des niveaux d’investissement ambitieux.
  2. Continuer à garantir l’indépendance, la fiabilité et la qualité de l’information en télévision, en radio et en digital, dans le respect du pluralisme et la préservation de l’identité des antennes.
  3. Poursuivre le développement d’un pôle de production de contenus locaux et internationaux dans tous les segments des médias, avec l'ambition d'exporter davantage de contenus français.
  4. Accélérer le développement d’une plateforme nationale performante combinant une offre de rattrapage et de streaming (fondée sur MyTF1 et 6play) et une offre de SVOD.
  5. Développer des technologies de pointe en streaming (en s’appuyant notamment sur les actifs de TF1 et sur la plateforme Bedrock, détenue conjointement avec RTL Group) et en publicité adressée, pour répondre aux besoins des téléspectateurs et des clients.

Gilles Pélisson, Président Directeur Général de TF1, a déclaré : « Le projet de fusion entre TF1 et M6 est une formidable opportunité de créer un acteur majeur français du total vidéo qui garantira l'indépendance, la qualité des contenus et le pluralisme, valeurs partagées depuis longtemps par nos deux groupes. Il constituera un atout pour mieux faire rayonner la culture française. TF1 aborde désormais une nouvelle étape de son développement qui s’inscrit dans le prolongement de la vision stratégique développée depuis 5 ans. »

Nicolas de Tavernost, Président du Directoire de M6, a déclaré : «La consolidation est une impérieuse nécessité pour que le public français et l’ensemble de la filière continuent de jouer un rôle prédominant face à une concurrence internationale exacerbée qui connait une accélération fulgurante. La combinaison des savoir-faire des deux groupes permettra une réponse française ambitieuse. Par ailleurs, ce projet de fusion est le seul à même de créer de la valeur pour tous les actionnaires de M6. »

Le Conseil d'administration du groupe fusionné serait composé de 12 membres dont 4 administrateurs désignés par Bouygues, 2 administrateurs désignés par RTL Group, 3 administrateurs indépendants, 2 administrateurs représentant les salariés et 1 administrateur représentant les salariés actionnaires. Au jour de la réalisation de l’opération, la direction du groupe fusionné comprendra des membres des équipes de direction actuelles de M6 et de TF1. Nicolas de Tavernost sera proposé comme Président Directeur Général du nouvel ensemble fusionné. Gilles Pélisson sera nommé Directeur Général Adjoint du groupe Bouygues en charge des médias et du développement. Une nouvelle dénomination sociale reflétant la richesse des activités du nouveau groupe fusionné serait déterminée.

L’opération reste sous réserve de l'approbation des actionnaires de M6 et de TF1 réunis en assemblées générales extraordinaires auxquelles seraient notamment soumis les rapports des commissaires à la fusion et aux apports nommés pour les besoins de l’opération. La réalisation de l'opération est soumise aux conditions suspensives habituelles en la matière, en particulier l'autorisation de l'Autorité de la Concurrence (ADLC) et celle du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA).

La réalisation définitive de l’opération serait prévue d’ici la fin de l'année 2022.

COMMUNIQUÉ COMPLET :

Commenter cet article