Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Artist ce samedi sur France 2 : 3 éliminés parmi les 10 concurrents en lice.

Parmi les 22 artistes présents lors du premier numéro de the Artist, le week-end dernier sur France 2, 19 d’entre eux se sont qualifiés pour l'étape suivante.

Ce samedi, le 18 septembre dès 21h05, vous retrouverez 10 des 19 artistes qualifiés :

  1. De Grands Enfants: 34 ans d’amitié, 25 ans de carrière passés à sillonner les routes de France, les bars et les petites scènes à chanter la vie, la sociéte et la joie … Beaucoup de chemin parcouru pour les basques Baptiste et Anatole. Et pourtant, ils sont restés De Grands Enfants. C’est aussi le nom de leur groupe.
  2. Fils Cara: Marc le dit avec humour : il n’est ni David Hallyday, ni Jésus de Nazareth. Il n’est donc ni le fils d’une rock star, ni celui de Dieu. Mais il est le fils de sa mère, Carmela, Cara pour ses proches : Fils Cara est donc son nom de scène. Élevé par des femmes, elles sont les seules en qui il a confiance, et c’est à elles encore qu’il ouvre grand les portes de son univers « Grunge solaire » à la musique pop au citron, aux textes sur sa génération et aux instruments du futur.
  3. DI#SE: Celui-ci a choisi DI#SE comme nom de scène. DI#SE, c’est la contraction de Désiré, le prénom de ce jeune rappeur. Mais aussi DI#ES, comme les touches noires du piano qui se démarquent en étant légèrement au-dessus des autres et en offrant un demi-ton supplémentaire. Et pour l’artiste de 19 ans, c’est la petite hauteur supplémentaire pour faire la différence.
  4. Coline Cappel: La benjamine de The Artist s’appelle Coline Cappelle. Elle a 17 ans et arrive du Nord de la France. Elle vient de décrocher son bac, « mention flemme ». À l’image de la jeunesse tourmentée et en pleine mutation, ses textes racontent les doutes, les crises existentielles, les conflits avec les parents et bien sûr l’amour.
  5. Cynthia, c’est la « petite fille du soleil », elle vient d’Arles et vit depuis 8 ans à Paris. Fan de Dalida comme de Booba, elle raconte l’amour et la mélancolie et n’hésite pas à mélanger variété française et musique urbaine à l’aide de son piano, son fidèle instrument depuis l’âge de 7 ans.
  6. Joseph Kamel: 2m04, une voix grave, profonde et singulière, un bonnet bleu turquoise, impossible de ne pas se retourner sur Joseph Kamel. Sa musique se nourrit d’influences anglo-saxonnes, folk et orientales. Ses textes racontent les relations humaines et la solitude au milieu de la foule connectée. C’est à l’image de sa propre histoire, celle du jeune franco-égyptien débarqué en Normandie à l’âge de 14 ans, passant sans transition du Caire à Caen.
  7. Valentin est né chanteur. Une vocation chevillée au corps dès son plus jeune âge, tant et si bien qu’à 7 ans, il apprend seul le Concerto pour une voix de St Preux. Et même s’il a d’autres amours : les animaux, l’architecture, la décoration ou sa famille, Valentin a trouvé sa voie et donne de la voix en interprétant des reprises de variété française ou en écrivant ses propres compositions.
  8. Petite Gueule : Manon Gilbert a trouvé son blaze : ce sera Petite Gueule. Parce qu’elle en a une grande et qu’elle est toute petite : 1m54 et une gouaille d’enfer. Pour raconter son quotidien et les relations humaines, Petite Gueule utilise le piano, le triangle, la harpe électronique mais aussi les crayons à papier, les cahiers à spirale et son dictionnaire de rimes. C’est ainsi qu’elle rappe et qu’elle développe cette hargne propre à son tempérament comme elle le raconte si bien dans son titre « ça m’énerve ».
  9. Anissa Altmayer est tombée amoureuse du violoncelle à l’âge de 4 ans. Le Conservatoire de Paris, une licence en musique baroque et une autre en Jazz en poche, elle continue son apprentissage musical en voyageant. Sa découverte de la Martinique, du Brésil ou encore de La Réunion donnent à sa musique un grain métissé.
  10. IGee a 23 ans et vient de Bordeaux. Depuis le collège, il fait du rap : un rap rock et électronique. Un rap qui interroge l’avenir et qui refuse le consensus. Un rap qu’il chante, un rap qui mord, qui cultive sa singularité, qu’il porte haut pour revendiquer qu’il est un artiste tout sauf « Normal ».

Le groupe Tryo les accompagnera en ouverture de la soirée. Christophe Mali, un des membres du groupe, rejoindra ensuite le jury, avec Emmanuel Virot et Elodie Mermoz, pour commenter et noter les prestations de nos artistes tout au long de la soirée.

Au cours de ce prime, chaque artiste présentera sa propre composition. Après chaque passage, nous découvrirons la note du jury, qui déterminera un classement qui évoluera au fur et à mesure. Les notes du public seront ensuite révélées et fusionnées avec celles du jury pour avoir le classement final.

Les trois derniers du classement quitteront l'histoire de The Artist.

Sur le prime du 25 septembre nous retrouverons : Esken, Laura Crowe & Him, Rouquine, Nikola, Alphée, Claire Hardy, François Henri, Gabriel Joseph, Mauvais œil.

Pour le vote du public, c’est toujours par Instagram sur le compte @theartistoff ou par sms au 3 23 23 (appel non surtaxé).

Le grand vainqueur de cette aventure musicale gagnera la captation de son concert, une spéciale Taratata, ainsi qu’un partenariat pour sa tournée avec France 2 et France Inter. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Ca a commencé comme un bide, ca finira comme un bide. Peu importe les changements
Répondre