Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le résumé et les interprètes de La bonne conduite, téléfilm inédit ce vendredi soir sur ARTE.

Un "feel good movie" inédit ce vendredi en première partie de soirée  sur ARTE: La bonne conduite.

Un téléfilm français, avec Alban Lenoir, Olivier Saladin, Naïlia Harzoune, Aïmen Derriachi, Tata Milouda, Jisca Kalvanda, Riadh Belaïche, Amar Bourennani, Benjamin Quique, André Wilms. Réalisation et scénario : Arnaud Bédouet.

De retour dans la cité où il a grandi, un militaire accepte de reprendre les rênes de l’auto-école de son père, gravement malade. "Avec sa mosaïque de destinées entravées, La bonne conduite balaie avec générosité les clichés sur la banlieue", est-il annoncé.

Vingt ans déjà que Pierre (Alban Lenoir), maître principal dans la marine nationale, a fui dès qu’il a pu sa banlieue du nord de la France. Après des années passées à l’étranger, il revient à contre-cœur dans la Cité qui l’a vu grandir après avoir appris que son père (André Wilms), avec lequel il a coupé les ponts, se meurt d’un cancer. Contre toute attente père et fils parviennent à se parler et à se pardonner.

Pour épauler Félix (Olivier Saladin), l’ami de toujours et l’employé fidèle de l’auto-école paternelle, il accepte d’assurer un temps l’intérim auprès des candidats au permis de conduire. Mais entre les valeurs et les principes, défendus bec et ongles par ce militaire de carrière, et la débrouille, le dilettantisme, la pesanteur des rigueurs religieuses et la petite criminalité à l’œuvre chez les habitants de ces grands ensembles, le fossé semble difficile à combler...

Divorcé et père d’un ado qu’il n’a pas vu depuis des années, Pierre s’accroche à ses convictions. Il se tient en voiture comme dans sa vie : rivé sur le siège passager. Taciturne et rigide, le militaire veut remettre au pas Félix, gauchiste invétéré à la comptabilité incertaine, et mener à la baguette ceux qui se succèdent à ses leçons de conduite. Derrière le volant prennent place Mata (Jisca Kalvanda), une perspicace jeune femme d’origine africaine, Nasser (Riadh Belaïche), volubile organisateur de concerts de rap, Yaguël (Tata Milouda), une vieille algérienne qui souhaite conduire sa famille en voiture jusqu’au bled. Il y a aussi l’agaçant Rachid (Aïmen Derriachi), petit dealer, qui va bouleverser la vie de Pierre et la jolie Yasmina (Naïlia Harzoune), mariée à un homme qu’elle n’aime pas et qui rêve pendant ses heures de conduite auprès de Pierre d’un avenir meilleur.

Dans le huis clos de l’habitacle, les langues se délient, les trajectoires et les secrets se révèlent... Pierre, petit à petit, s’ouvre à ceux-là mêmes qu’il s’est donné tant de mal à fuir. 

Crédit photo © Christine Tamalet 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article