Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fruits et légumes, un insoupçonnable gaspillage : enquête ce dimanche soir dans Capital.

Alors qu’il est tout à fait consommable, près d’un fruit et légume sur cinq est mis au rebut avant même d’arriver en magasin ! L’équivalent des ventes annuelles en fruits et légumes de 900 hypermarchés... De quoi nourrir un grand nombre de familles, quand on sait que deux foyers sur trois n’en consomment pas suffisamment, faute de budget !

A l’origine de cet impressionnant gâchis, c’est un millefeuille de réglementations édictées par l’Europe et par les filières interprofessionnelles qui impose des critères de tailles et d’aspects drastiques à nos fruits et légumes. Sans compter les chartes de qualité ultra-contraignantes établies par la plupart des enseignes de la grande distribution.

Pour séduire les consommateurs, bon nombre d’hypermarchés refusent catégoriquement d’acheter aux producteurs des fruits et légumes dont l’aspect ne répondrait pas exactement aux attentes supposées des clients. Au moment de la livraison, des camions entiers de fruits et légumes sont refusés parfois pour des problèmes d’étiquetage et d’emballage. Et, lorsqu’elle revient chez le producteur, la marchandise ne peut pas toujours être sauvée. Un gaspillage écologique mais aussi économique pour les producteurs, contraints de mettre au rebut en moyenne 17% de leur récolte.

Quelle est l’ampleur de ces pertes tout au long de la filière de production ? Pourquoi ces aliments ne sont-ils pas valorisés ou donnés plutôt que d’être jetés ? Enquête diffusée ce dimanche 13 février 2022 sur M6. Un sujet du magazine. Capital, présenté par Julien Courbet.

Fruits et légumes, un insoupçonnable gaspillage : enquête ce dimanche soir dans Capital.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article