Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sexe et amour en Afrique de l’Ouest : enquête ce dimanche soir sur M6 (extrait).

Sexe et amour en Afrique de l’Ouest, titre du numéro d'Enquête exclusive ce dimanche 20 mars à 23h10 sur M6. Un programme présenté par Bernard de la Villardière.

Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo, Sénégal… En matière d’amour et de sexualité, ces pays d’Afrique de l’Ouest sont partagés entre deux extrêmes.

La chaîne présente ainsi ce document inédit :

"Grande liberté de mœurs, émancipation des femmes, tabous et persécutions, la Côte d’Ivoire est le pays de tous les contrastes. Jusqu’à présent, les hommes étaient les chefs d’orchestre des jeux de séduction. C’est désormais au tour des jeunes Ivoiriennes d’enchaîner les conquêtes. On appelle cela le « mougoupan », c’est-à-dire consommer sans s’attacher, puis disparaître. C’est la spécialité de Madoca, jeune Ivoirienne, qui souhaite ainsi revendiquer son indépendance. Une révolution dans un pays où l’on apprend encore aux jeunes filles de 13 ans la soumission vis-à-vis de leur futur mari.

Nous avons aussi rencontré des militants qui luttent contre les mariages forcés dans la République Démocratique du Congo. Nos équipes se sont rendues dans la région la plus touchée par ce phénomène. Il n’est pas rare d’y croiser des jeunes filles de 12 ans, déjà mariées et enceintes.

Au Sénégal, difficile de se marier quand on n’appartient pas à la même caste. De nombreux parents refusent, pour leurs enfants, le mélange des classes sociales et de sang. Leur obsession : veiller à la pureté de la race et de l’ethnie en respectant un vieux legs ancestral. Certains s’élèvent contre cette discrimination raciale, comme les membres de la confrérie de Layennes, près de Dakar, la capitale, qui encouragent ceux qui s’aiment à se marier sans se soucier de leur appartenance à telle ou telle caste.

En Côte d’Ivoire, on se marie de plus en plus à l’occidentale, comme James et Cynthia, en blanc, avec demoiselles et garçons d’honneur. Mais cela n’empêche pas la tradition de la dot, qui peut prendre la forme d’une somme d’argent ou dans certains villages, d’une chèvre et d’un baril de bière. Dans le pays, la polygamie est officiellement interdite par la loi, alors qu’elle est autorisée au Sénégal (jusqu’à quatre épouses selon le code civil), mais elle reste néanmoins très pratiquée. Un casse-tête pour Alexis, amoureux de ses deux femmes. Il doit jongler au quotidien pour ne pas éveiller trop de jalousie. C’est aussi, pour lui, une nécessité économique, une aide indispensable pour le travail aux champs et les tâches ménagères".

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article