Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Numéro inédit de Sale temps pour la planète, consacré ce mercredi soir à Mayotte.

Numéro inédit de Sale temps pour la planète, consacré ce mercredi 27 juillet, à 21 heures sur France 5, à Mayotte.

Un aquarium géant riche de centaines d’espèces marines qui, vu du ciel, perd parfois de son éclat ! C’est le résultat des coulées de boue qui se déversent dans les eaux cristallines. Ces panaches maronnasses asphyxient le corail, la barrière naturelle qui protège l’île… Une menace qui inquiète les scientifiques, car depuis quelques années l’archipel est confronté à de multiples fléaux.

En 2018, avec l’émergence, au large des côtes, d’un volcan sous-marin, Mayotte devient un laboratoire de ce qui nous attend en 2050. Partout, la terre s’est enfoncée de 15 à 20 centimètres, l’eau est montée d’autant. Pour les experts, c’est exactement les effets attendus du réchauffement planétaire. Depuis, l’île au lagon est plus vulnérable.

Conséquence, les populations les plus fragiles, qui vivent dans des bidonvilles, ont encore plus les pieds dans l’eau. À chaque grande marée, la mer entre dans les bicoques de tôles. Pire encore, dans la commune de Bouéni, plusieurs habitations sont désormais en équilibre instable et menacent de sombrer dans l'océan Indien ! Malgré les alertes répétées des experts, les élus locaux font la sourde oreille…

Comment protéger les 10 000 habitants installés en zone inondée ? Avec quel argent rebâtir des logements en arrière des plages ? Mais, surtout, comment lutter contre l’érosion qui grignote les maisons et menace la faune maritime ? Conjugué au défi d’une immigration massive en provenance des îles voisines des Comores, le défi de l’érosion est de taille…

Si rien n’est fait pour endiguer les déboisements massifs, les coulées de boue et le recul des mangroves, certaines mauvaises pratiques risquent de priver les habitants des protections naturelles qui les prémunissent des risques tempétueux ou cycloniques.

Dans l'esprit de ceux qui se penchent sur la question, une crainte demeure : qu’un cyclone traverse l’île et balaye tout sur son passage… Sans mangroves ni barrière de corail pour freiner les vagues, l’île pourrait courir un grand danger…

Un film de Morad Aït-Habbouche.

Production (et crédit photo) Elle Est Pas Belle La Vie ! / MAH Production

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article