Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reportage inédit ce dimanche soir sur l'Albanie, ex-dictature désormais prisée des touristes.

Un document inédit diffusé ce dimanche 4 septembre à 23h15 sur M6, présenté par Bernard de la Villardière.

Longtemps l’un des pays les plus fermés du monde, l’Albanie s’ouvre désormais au tourisme et au capitalisme. L’année dernière, cette ex-dictature communiste a accueilli cinq millions et demi de vacanciers étrangers. Ses atouts : des plages de rêve, une eau bleu turquoise, des paysages majestueux, des villages typiques et des prix hyper attractifs : deux à trois fois moins cher que la Croatie ou la Grèce.

Qui aurait pu penser que ce petit pays de trois millions d’habitants pourrait un jour rivaliser avec les destinations phares du tourisme de la mer Méditerranée et de l’Adriatique ? Après la chute du régime stalinien, en 1991, un million d’Albanais avaient fui leur pays, soit un tiers de la population.

Aujourd’hui, de nombreux expatriés reviennent investir chez eux. Adeptes de la libre entreprise, beaucoup multiplient les projets d’envergure. Florenç, un Albanais revenu au pays, est en train de faire ressusciter Dhërmi, son village natal qui domine la mer. Il rachète les vieilles maisons traditionnelles en ruine et les transforme en hôtels de charme. Samir Mané, l’homme le plus riche du pays, investit plus de cent millions d’euros chaque année dans des projets touristiques 5 étoiles. Ancien boat-people ayant fui en Italie à l’âge de 15 ans, Dritan Grémi est devenu le leader du tourisme dentaire. Pas seulement pour l’argent, mais aussi pour développer son pays. Il a commencé par sa rue, jadis l’une des plus mal famées de Tirana, la capitale où s’installent, aujourd’hui, restaurants chics, bars branchés et boutiques de luxe.

L’histoire de l’Albanie reste malgré tout marquée par ses années de communisme, de privations et de terreur. À l’image des 300 000 bunkers que l’ex-dictateur paranoïaque, Enver Hoxha, avait fait construire un peu partout dans le pays. L’architecte Agim Schenediela a justement détourné certains bunkers pour en faire des villas grand luxe.

Candidate officielle à l’Union Européenne, l’Albanie doit encore résoudre de nombreux problèmes, comme le trafic de drogue et la corruption généralisée qui ternissent gravement son image. Pour tenter de rassurer l’Europe et les investisseurs étrangers, le pays a lancé une vaste « opération mains propres ».

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article