Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre environnement est pollué par des résidus de médicaments : reportage ce lundi soir sur France 5.

Nouveau numéro du magazine Sur le front ce lundi 14 novembre à 21h00 sur France 5, avec Hugo Clément.

Pourquoi certaines maladies banales sont de plus en plus difficiles à traiter ? Où sont fabriquées nos petites pilules ? Peut-on vraiment les recycler ? Et comment invente-t-on les médicaments de demain ? Voyage dans nos rivières polluées par les résidus de médicaments, dans nos villes où l’on rencontre des bactéries dangereuses pour l’homme et au fin fond de la forêt amazonienne à la recherche des molécules qui nous soigneront demain.

Hugo Clément :

"J’ai toujours rapporté les médicaments que je n’utilisais pas à la pharmacie pour qu’ils soient recyclés, sans jamais me demander ce qu’ils devenaient. Notre enquête est partie de là : nous avons suivi les pilules que l’on dépose chez le pharmacien, prises en charge par Cyclamed. Nous avons découvert que les médicaments ne sont pas réutilisés mais qu’ils sont brûlés dans les mêmes incinérateurs que nos ordures ménagères ! Autrement dit : si je les avais jetés à la poubelle dès le départ, le résultat aurait été exactement le même.

J’ai découvert au fil de l’enquête que notre environnement est pollué par des résidus de médicaments. Quand nous prenons un traitement, nous rejetons ces molécules en allant aux toilettes. Nous nous sommes donc posé la question suivante : que retrouve-t-on dans les rivières, à la sortie de nos stations d'épuration ? Nous avons lancé des analyses et identifié dans l’eau plus de 15 médicaments différents, dont certains en très grande quantité !

Cette pollution a des conséquences sur le développement des poissons mais aussi sur nous, les humains. Dans la nature, ces molécules relâchées se retrouvent en contact avec des bactéries, qui peuvent devenir résistantes. Quand nous sommes infectés par ces bactéries, il est de plus en plus difficile de nous soigner. Il faut chercher sans cesse de nouveaux médicaments, d’autant que nous ne sommes pas les seuls à en consommer ! Savez-vous que près de 40% des antibiotiques distribués en France sont donnés aux animaux dans les élevages ? Cela permet d’éviter les maladies liées à la trop grande promiscuité mais aussi de les faire grossir plus vite.

J’ai retrouvé espoir lors d’une incroyable aventure avec une scientifique fascinante. Elle nous a emmenés dans l’un des plus beaux endroits de la planète, en Amazonie française, à la découverte de champignons rarissimes qui contiennent peut-être les molécules des médicaments de demain. Nous avons aussi suivi les Français qui se battent pour relocaliser la production de médicaments et fabriquer à nouveau du paracétamol sur notre sol : l’usine doit commencer à fonctionner dans quelques mois. Il y a urgence à cesser de fabriquer ces molécules en Inde, où les conséquences sur l’environnement sont désastreuses. Enfin, je suis admiratif des habitants d’une commune de l’Allier, qui ont accepté de payer un peu plus cher pour que leur station d’épuration élimine les résidus de médicaments. Cette solution préserve leur environnement et notre santé à tous."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article