Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marc Garmirian revient sur sa détention au Tchad et Hervé Chabalier sur le reportage diffusé dans 66 minutes (entretien RTL).




Ce lundi matin, à 8h50, Marc-Olivier Fogiel recevait (sur l'antenne de RTL) Marc Garmirian, journaliste libéré hier, et Hervé Chabalier, patron de l'agence CAPA.




"J'ai du dormir deux heures, mais ça va, je suis content d'être là avec vous" a dit Marc Garmirian, avant de revenir sur ses 10 jours de détention au Tchad.




"
On a eu des conditions de détention largement au dessus des "conditions locales". Nous n'avons pas été enfermés au tout début. On était dans un commissariat local (...). On nous a trouvé une espèce de petite pièce, on était seize."




Ce qui a été dur dès le départ, ce sont les réactions locales : des accusations de trafic d'enfants notamment.




Concernant son sort, "moi, je n'étais pas inquiet sur le fait qu'il y aurait très vite un soutien de l'agence (CAPA), mais localement, ils n'ont absolument pas fait de différence entre les journalistes, l'équipe ("Children Rescue" alias l'arche de Zoé) et l'équipage".




Son documentaire a été diffusé hier sur M6, lors de 66 minutes. Marc-Oliver Fogiel rappelle qu'on a vu des choses accablantes, édifiantes. "Vous diriez quoi Marc de ces humanitaires ? Des illuminés ou alors plus grave, responsables de trafic d'enfants?"




"La question de trafic est claire pour moi, absolument pas de trafic. Je n'ai pas fait d'enquête sur la partie française de leur travail (l'association avec les familles d'accueil françaises
).  En tout cas, sur place, ce ne sont pas des traficants ; ils sont persuadés du bien fondé de leur mission et ils le sont, je pense toujours. En tout cas, en ce qui concerne les deux responsables de l'association. Pour les autres, ça reste à voir."




Hervé Chabalier est revenu sur l'origine du reportage. "A CAPA, ça fait très longtemps qu'on s'interesse à l'information, à l'actualité humanitaire. 
Donc, on est allé sur des sites, on cherchait, on a trouvé cette association qui avait un projet d'une ambition folle. Ca nous semblait comme ça en tout cas. Puisque ramener en France 1.000 enfants du Darfour en France, 1.000 orphelins, quand on sait un peu comment ça se passe, on se dit c'est pas possible !" 
"Donc, on a pris contact avec eux. On a continué à suivre ce qu'ils faisaient puis on les a un peu oubliés. Au mois de septembre, c'est eux qui ont appelé en disant : l'opération, on la monte !".
 
C'est là où il a été demandé à Marc Garmirian de s'interesser au sujet, de regarder cette affaire
"qui nous paraissait à tous complètement folle, impossible, et au fur et à mesure qu'on voyait qu'ils avancaient -même depuis Paris- on se disait : mais s'ils avancent comme ça, c'est qu'ils doivent avoir quelques assurances pour pouvoir le faire".




Entretien complet à écouter sur ce lien.




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Je pense qu'ils ont été dénoncés par un ou plusieurs des 4 Tchadiens qu'ils ont réuni la veille au soir,( séquence vue dans "66 minutes") pour leur annoncer la vérité.
Répondre