Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par thomas 08/11 7h45





IRCGN.jpg






France 2 propose ce jeudi à 23h00 (puis le 15/11 au même horaire) la première partie du documentaire inédit "IRCGN, les vrais experts".




Une immersion totale dans la vie de l'IRCGN. Une véritable plongée pour découvrir les hommes en action sur le terrain à la recherche des indices les plus infimes ou dans les laboratoires spectaculaires regroupés dans le Fort de Rosny. 




Les réalisateurs Bruno Sevaistre et Pascal Créségut nous emmènent suivre le quotidien des personnels de l’institut à Grenoble, en Bretagne, en Guyane ou à Miami et nous donnent l'occasion de revenir sur les enquêtes concrètes dans lesquelles l'IRCGN a joué un rôle déterminant depuis sa création il y a 20 ans, des "petites" affaires aux grands dossiers historiques. 




Selon France 2, "ce document à la fois spectaculaire et sociétal nous plonge dans la guerre contre le crime et la quête permanente de la vérité. Des combats menés au quotidien par des hommes et des femmes armés de microscopes, d'ordinateurs, d'éprouvettes et de passion."



"Mort énigmatique d’un homme retrouvé sans vie dans sa maison, à Chaumont dans l’est de la France. Une balle mortelle lui a traversé la jambe mais le fusil a été retrouvé ouvert avec la douille éjectée. Les circonstances du décès restent floues. Place aux "vrais experts", département balistique.


Une Porsche volée va révéler tous ses secrets grâce aux révélateurs chimiques et aux techniques d’endoscopie. L’occasion d’évoquer la fameuse Fiat Uno blanche mise en cause dans l’accident de Lady Diana. Retour sur les photos exclusives de la Mercedes accidentée dans le fort de l’IRCGN. 


Et lorsqu’un inconnu dépose une bombe artisanale sur un radar automatique près de Senlis, une équipe d’experts se rend sur place pour recueillir les éléments et les analyser. Séquences impressionnantes de prélèvements sur l’explosif et analyse psychologique de l’auteur de la bombe. 


Enfin, tout aussi étonnant, ce sont les analyses de médecine légale qui sont pratiquées sur des corps dégradés et non identifiables comme ce noyé dont la tête et les mains vont être séparées du corps pour procéder d’une part à une reconstitution faciale et d’autre part à l’extraction de traces digitales."




Commenter cet article

Lloyd 08/11/2007 08:28

Sujet interessant, dommage de le diffuser si tard. J'enregistre en tout cas.