Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel Boyon, président du CSA : régulation, vidéos et droits d'auteur sur le net, call tv, De Carolis...(interview France Inter)





 France-Inter-j-ai-mes-sources.jpg






Dans le cadre de l'émission J'ai mes sources, diffusée sur France Inter, Colombe Schneck recevait le président du CSA, Michel Boyon, ce vendredi.




Le CSA, fini ?

Pas vraiment selon son président qui note que le Conseil a beaucoup plus de travail qu'il n'en a jamais eu.  Beaucoup de chantiers rendus possibles par la révolution numérique. "Ce que nous voulons faire, c'est mettre le numérique audiovisuel au service du pays, au service des téléspectateurs. Au service des valeurs qui sont les notres, que nous partageons dans ce pays."




Le comité Balladur  préconisant la suppression du CSA et le remplacement par un conseil du pluralisme qui reprendrait entre autres  les compétences du CSA et celles de la commission des sondages. Bonne idée ?

"Vous comprendrez facilement que je ne puisse faire aucun commentaire public sur une proposition qui est présentée par une commission indépendante au président de la République", dit Michel Boyon ajoutant que ce que propose le comité, c'est de retirer les attributions de deux institutions qui existent aujourd'hui  : la commission sur le suivi des sondages et la commission chargée de contrôler l'élection présidentielle. "Ces deux institutions sont indépendantes, tout comme le CSA. Je ne vais quand même pas faire de commentaires sur une proposiiton qui consisterait à faire mourir ces deux institutions pour qu'on transfère leurs attributions au CSA".

"Ce que je souhaite qu'on prenne en compte, c'est la révolution technologique et économique que nous avons aujourd'hui sous les yeux. Le CSA a longtemps été un régulateur du pluralisme politique. Il l'est toujours bien sur. Il est devenu de plus en plus un régulateur social et culturel et maintenant son boulot, c'est de faire de la régulation économique et technologique".

Le CSA le fait mais son président ne voudrait pas rester à l'écart d'un certain nombre de choses qui aujourd'hui restent sans contrôle et sans régulation.




La vidéo à la demande et les vidéos téléchargées sur le net...

Il faut qu'il y ait un minimum de régulation souhaite Michel Boyon. Au sujet de la vidéo à la demande, il s'inquiète notamment d 'émissions diffusées à la TV respectant toutes les règles de publicité, toutes les règles relatives à la protection des mineurs mais pouvant être rediffusées en VOD de manière complètement différente. "En méconnaissant les règles qui sont applicables à la télévision. C'est quelque chose qui n'est pas normal".


A propos des vidéos téléchargées sur internet, c'est aussi un domaine où il faut introduire un minimum de régulation. Peut-on accepter en 2007 la reprise d'émissions et qui méconnaissent les droits de la personne, les règles de protection du jeune public, les règles relatives à la protection des droits des créateurs et des producteurs, demande le président du CSA. "Ce n'est plus admissible !" dit-il, ajoutant que c'est compliqué parce que c'est mondial..."Il y aura probablement des paradis numériques de la même manière qu'il existe des paradis fiscaux mais ce n'est pas une raison pour rester les bras ballants devant ce phénomène". Il conseille de s'en occuper maintenant avant de se laisser déborder.




La télé tirelire (call tv).

Michel Boyon dit que le CSA est assez préoccupé par ces émissions, même si dit-il, elles commencent un peu à lasser. Les risques d'abus par rapport à la crédulité - voire à la naïveté...- de certains téléspectateurs sont réels. "Notre mission au CSA, c'est aussi de protéger le public, notamment les publics les plus sensibles".

Il y a quelques semaines, la cour de justice des Communautés européeennes a rendu un arrêt qui va avoir pour conséquence d'aller plus loin pour le CSA. Très prochainement, le Conseil va faire deux choses :

- rappeler aux chaînes que les émissions de call tv ne peuvent pas donner lieu à de la publicité clandestine.

- rappeler aux chaînes que la loi française interdit les jeux de hasard lorsque le joueur doit mettre de l'argent (coût appel). Il va être exigé que les chaînes disent de manière plus claire et beaucoup plus complète que ce n'est le cas aujourd'hui que le téléspectateur a le droit d'être remboursé des frais qu'il a supporté.




Les rumeurs sur un remplacement de Patrick de Carolis avant le terme de son mandat.

"Je ne commente jamais les rumeurs etPatrick de Carolis a été élu pour un mandat de cinq ans. Point".




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
F
un mesage pour karine feri juste une chosse a te dire soi forte et bas toi bis a toi
Répondre
R
Merci Karine pour le lien ;-)J'ai bossé un ptit peu pdt le JT (zut j'ai raté Pujadas !!), j'ai extrait la partie AUDIO de l'interview sur le sujet CALL TV :http://www.dailymotion.com/video/x3fom3_interview-m-boyon-france-inter_news
Répondre
L
C'est bien les gars de sourcer INTER. Ce n'est pas le cas dans tous les blogs médias.....
Répondre
B
"Notre mission au CSA, c'est aussi de protéger le public, notamment les publics les plus sensibles".qu'attend t-il pour jeter endemol et ses télé-réalité à la con loftiennes = star ac et secret loft story ?
Répondre
O
(Je vous conseille ce blog à ce sujet : http://www.rabatjoie-tv.com/)+1, dommage qu'il n'y ait pas plus de mises à jour sur rabatjoie.tv, mais dans les commentaires aussi, il y a des trucs interessants sur son blog.(Je ne sais pas si on peut donner un lien ?)heu, tu n'es pas chez Morandini ici, bien sur que tu as le droit. Comme sur tout autre blog, sauf au moins un donc...
Répondre
K
Il serait plus que temps de s'en occuper de cette escroquerie qu'est la call tv !Je vous conseille ce blog à ce sujet : http://www.rabatjoie-tv.com/(Je ne sais pas si on peut donne run lien ?)
Répondre