Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soirée Marion Cotillard sur Paris première. Déprogrammations ce mardi.





Pas sur que le CSA apprécie...Paris première change le contenu de son prime time et retarde le film en seconde partie de soirée initialement prévus ce soir, à savoir Nestor Burma et Les incorruptibles.




La chaîne tente de rebondir sur l'Oscar remporté par Marion Cotillard et propose un téléfilm et la rediffusion d'un magazine.




A 20h50, en lieu et place de Nestor Burma, diffusion du téléfilm "Une femme piégée".


Traversant une mauvaise passe conjugale, Florence se laisse séduire par un homme tout juste rencontré et passe une partie de la nuit avec lui. Rentrant chez elle, elle s'aperçoit qu'elle a perdu l'une de ses boucles d'oreille, et affirme à son mari qu'elle est allée danser avec son amie et associée Agnès. Au matin, à la boutique qu'elle gère avec celle-ci, Florence se voit offrir un énorme bouquet de fleurs, puis trouve un message sur son fax, l'invitant pour le soir dans le même hôtel que la veille. Séduite, la jeune femme s'y rend, mais découvre, en poussant la porte, un homme mort baignant dans son sang. Elle prend la fuite, sous les yeux d'un jardinier, et est arrêtée peu après par des policiers, pour excès de vitesse...


Réalisé par Laurent Cerceles (1999)
Avec Marion Cotillard, Cédric Chevalme, Jean-Marie Winling.




A 22h30, rediffusion d'un numéro de Paris dernière avec Marion. En conséquence, le film Les incorruptibles, prévu à 22h30, est repoussé à 23h30.




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B
un oscar 48 ans après Simone Signoret, c'est un évènement dans le ciné français non ?
Répondre
R
J'avais remarqué Marion Cotillard dans ce téléfilm!! Je l'avais trouvé excellente en femme traquée. 
Répondre
F
Quand il y a un décès, on comprend ces déprogrammations mais là où était l'urgence ? 
Répondre