Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Romain 03/07 10h30











TF1 diffusait mercredi soir un nouveau numéro du magazine Ushuaïa nature. Nicolas Hulot nous entraînait dans la fascinante Amazonie.




Beau succès d'audience puisque le magazine réussit sa meilleure performance depuis le 28 décembre 2005.




Selon TF1 et Médiamétrie (Médiamat),  7 494 000 téléspectateurs et :
  • 32,4 % de part d'audience sur les Individus de 4 ans et +
  • 31,1% de part d'audience sur les Femmes de moins  de 50 ans
  • 32,5% sur les Individus de 25 à 34 ans











Selon Nicolas Hulot, il  était indispensable de consacrer une émission entière à l’Amazonie,  lieu merveilleux, riche et fragile, dont dépend l’ensemble de la planète.




"Petite précision au passage, concernant l’expression galvaudée de «poumon de la planète» : l’Amazonie fonctionne à l’inverse d’un poumon. Elle fixe le dioxyde de carbone et crée de l’oxygène. D’où son importance cruciale ! Véritable gardienne des grands équilibres climatiques, la forêt amazonienne est avant tout le plus grand réservoir de biodiversité du globe ! Enfin, ce temple de la nature est également le foyer de populations primitives, originelles, qui, à l’exemple des indiens Zo’és que nous avons rencontrés, vivent en parfaite harmonie avec la nature... Une belle leçon ! Finalement, en mettant le cap sur l’Amazonie, nous avons écrit l’une des plus belles pages d’Ushuaïa Nature "




"La forêt nous a pour ainsi dire ouvert ses bras ! Nous en sommes repartis avec des images plein la tête. En plus d’offrir un spectacle merveilleux, avec ses paysages magnifiques où la forêt est à moitié immergée, l’Amazonie est un royaume naturel résolument vivant où cohabitent harmonieusement toutes sortes d’animaux. Quelle joie que de pouvoir observer, par exemple,  un paresseux quittant son arbre pour une courte baignade ou d’admirer de près des singes hurleurs ! Nos plongées dans les eaux noires du Rio Negro nous ont également comblés : nous avons pu nager au milieu de créatures impressionnantes et qu’il est peu commun de parvenir à filmer. D’où une émotion plus forte au milieu des pirarucus, des raies d’eau douce et autres anacondas…"




"L’Amazonie est une région riche mais fragile. Temple de la biodiversité, elle est menacée et ravagée par la déforestation, l’exploitation à outrance pour la création de biocarburants mais encore par le peu de scrupules de certains prospecteurs, la convoitise des sans-terre et la culture indécente du soja… Toutes les 20 secondes environ, l’équivalent d’un terrain de football disparaît de la carte. C’est tout un éco-système qui en est bouleversé. Donc, parce que l’Amazonie reflète l’état de santé du monde, nous ne pouvons qu’en conclure que l’humanité est en train de s’amputer elle-même…"




Commenter cet article