Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A voir ce soir : Enquête sur le trafic d'armes international













Arte diffuse ce mardi 2 septembre, à 21 heures, une enquête inédite de Paul Moreira et David André : Armes, trafic et raison d'Etat.




Un film de 90 minutes. Qui sera suivi d'un débat.




Le 26 juin dernier, la Cour suprême des Etats-Unis a affirmé solennellement le droit individuel des Américains à posséder des armes à feu, ce qui semble confirmer l’opposition des Etats-Unis au règlement international du commerce des armes, pour lequel se battent des ONG, comme Amnesty International, l’OXFAM et Control Arms à l’ONU. Paul Moreira et David André ont suivi les militants de ces ONG, qui, pour la première fois, révèlent une partie de leurs méthodes. Sur la piste des trafiquants, les deux réalisateurs ont notamment enquêté au Congo, au cœur du conflit le plus meurtrier de la planète.




Le trafic d'armes légères en chiffres :

700 millions d'armes légères en circulation !

14 milliards de balles produites par an, soit 2 par être humain.

1.000 personnes tuées  par jour par armes légères.

Un marché qui génère au moins...1.200 milliards de dollars par an...




A propos du tournage, Paul Moreira évoque ceci, au Congo, région du monde qui connaît actuellement le plus de pertes civiles :




"La plupart meurent de faim, d'épidémie, de mauvaises conditions sanitaires, conséquences de l'insécurité permanente et de la multiplication des groupes armés, dont certains sont contrôlés par les pays voisins. Mais si ces groupes peuvent se fournir en armes, c'est d'abord grâce aux minerais précieux du sous-sol congolais (nécessaires à l'électronique et aux téléphones portables) que l'Occident achète.


Une économie de la mort, où les forces armées sont d'abord la condition de la poursuite du trafic des minerais. Dès le premier jour de tournage, nous nous sommes retrouvés au milieu de combats à l'arme lourde. Une de nos caméras a été cassée, car les soldats, en train de prendre une position, ne voulaient pas être filmés. Nous avons du changer de fixeur, le premier ayant pris peur.


Avec les groupes armés, on ne doit pas commettre d'erreur. Il faut y aller avec quelqu'un qui les connaît. Mais le plus difficile a été de filmer les mines, et en ville, un comptoir de minerai qui jouxte une société de transport du gorupe Bolloré. Des plans à priori anodins, qui dans ce contexte de pillage des ressources se sont révélés très sensibles"...




Selon Paul Moreira, interrogé par le Nouvel Observateur, la France
est responsable d'avoir fourni des munitions à la Guinée, "une dictature qui tire sur des manifestants pacifiques. Il faut souligner que la France n'est pas la pire. Il n'existe pas de traité multinational sur les ventes d'armes, mais elle s'est engagée à ne pas vendre d'armes à des pays ne respectant pas les droits de l'homme. Et, à ce niveau, on peut dire que notre pays n'a pas respecté ses engagements."




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
@
j'enregistre :)
Répondre
E
C'est bien de parler de ce genre de docs régulièrement, ici. Moins vendeur qu'un article sur la télé"réalité"(sic pour réalité) mais oh combien plus intéressant !
Répondre
M
Il n'est plus sur Canal, Moreira ?
Répondre
L
voir le fils de Mitterand qui échappe à la prison depuis pas mal d'années
Répondre