Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 25/03 7h15




Au sommaire du magazine "66 minutes" diffusé ce mercredi 25 mars 2009 sur M6, dès 20h40.



Les Français fous de déco.

Est-ce un effet de ces temps agités? Les Français investissent plus que jamais dans leur "home sweet home". Par plaisir et par souci d'économie, ils sont de plus en plus nombreux à réaliser eux-mêmes les travaux et la déco. Peinture prune ou jaune citron ? Mobilier moderne ou art-déco? Moquette ou parquet ? Jamais les émissions et magazines de décoration n'avaient eu autant de succès. Les grandes surfaces de bricolage proposent des formations, et de nouveaux professionnels du "relooking" d'intérieur sont apparus ces dernières années. On enseigne même à des néophytes l'art du béton ciré, le nouveau matériau à la mode. Mais ensuite, peut-on vraiment tout faire soi-même? Avec Christelle, mère de famille qui relooke entièrement sa grande maison en banlieue parisienne, Myriam coach en décoration ou encore Laurence, une étudiante qui veut aménager son deux pièces de 35 m2, enquête sur les nouvelles formules et les pièges de l'architecture d'intérieur.



Ecolo, pas cher : ils réinventent la vie.

Comment faire face à la crise ? Ils sont persuadés d’avoir la réponse. On les appelle les « décroissants » et ils ont décidé de consommer moins, vivre dans un habitat auto-suffisant, pour polluer moins et dépenser moins ! Le souci d’économie guide chacun de leurs gestes quotidiens, au travail comme à la maison. Pas plus de trois minutes pour prendre une douche, toilettes où l’eau a été remplacée par de la sciure, légumes achetés directement à des paysans de leur région. Loin des baba cools écolos des années 80, les nouveaux alter-consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. Mais leur choix de vie dérange souvent : des communes qui ne veulent pas d’une maison en bois et encore moins d’une yourte, des difficultés pour trouver de la nourriture bio à des prix abordables, jusqu’au combat des vélos pour circuler en ville. Qui sont ces nouveaux anti-consommateurs ? Quelles sont leurs trouvailles et astuces ? Leur mode de vie préfigure-t-il ce que nous allons tous connaître dans quelques années ? Enquête sur les nouveaux comportements de consommation qui séduisent de plus en plus les Français.



Papa a enlevé les enfants.

Il y a encore 5 ans, Fabrice Devaux avait tout d'un père de famille modèle. Mais l'homme risque aujourd'hui 10 ans de prison, accusé d'association de malfaiteurs. Tout bascule en 2003 quand sa femme demande le divorce et obtient la garde de leurs trois enfants. Outré par cette décision qu'il considère injuste, il décide de récupérer sa fille et ses deux fils par tous les moyens et les kidnappe. Le père et ses enfants entament une cavale qui va les mener jusqu'aux Antilles. Arrêté puis placé en détention provisoire, Fabrice Devaux tente quelques mois plus tard un baroud d'honneur : recruter des hommes de main pour faire enlever son ex-femme. Alors que son procès s'ouvre le 31 mars prochain, enquête sur le parcours rocambolesque de celui qui fut un ténor de l’association « SOS Papas », qui défend les pères divorcés s’estimant privés de leurs enfants.



Colons juifs : le dernier combat.


C’est un document très rare : la vie quotidienne sous haute tension des colons juifs qui ont choisi de s’installer dans la ville sainte d’Hébron, en plein territoire palestinien. Alors que, selon les accords de paix, tous les Israéliens auraient dû quitter cette ville de Cisjordanie, près d'une centaine de familles juives refusent catégoriquement d'abandonner leur maison. Comme Haim Polak, 33 ans, ancien trader venu de New York, qui fait de la musculation tous les matins et se dit prêt à mourir pour Hébron. Pour ces familles, la situation est chaque jour plus tendue : affrontements souvent sanglants avec les 160.000 habitants palestiniens, heurts aussi avec l’armée israélienne, qui à la fois les protège et tente de les faire partir. Qui sont ces extrémistes juifs, en conflit ouvert avec l'Etat d'Israël ? Jusqu'où sont-ils prêts à aller pour conserver un bout de terre ? Pendant plusieurs mois, une équipe a suivi au jour le jour la vie de ces colons hors la loi.



Crédit photo © Jean-Philippe ROBIN - M6.



SOURCE M6.



Commenter cet article

Yaovi 01/04/2009 14:24

Dans l'affaire DEVAUX, pourquoi présentez vous le dossier de façon aussi partiale en ne cherchant rien sur la genèse de l'histoire? Pourquoi ne dites vous pas que me DEVAUX a lui même subi un enlèvement d'enfant officialisé par la justice? Des enfants qui partent vivre à 993 km de leur domicile initial ce n'est pas autre chose qu'un enlèvement d'enfants. L'histoire de M DEVAUX aurait elle été différente si l'on avait interdit cet enlèvement initial?Je trouve la présentation de ce dossier particulièrement orientée.

courage 27/03/2009 02:34

hallucinant, je prefere ne meme pas imaginer ce que les palestiniens vivent la bas. cette guerre de terre alors qu ils se sont invités et qu il croivent dure comme fer que tous est a eux c est mediocre! acheter vous un ile a dubai et arreter de casser les couilles! Pauvres palestiniens!! Je ferais un bon nettoyage la bas!!

Malaparte 26/03/2009 10:21

Le reportage sur les Décroissants ne constitue pas une information fiable de ce qu'est la décroissance. Tout comme le reportage diffusé par France 2, dans Envoyé Spécial, il y a quelques semaines, le documentaire de M6 est un raccourci, une sorte de caricature des comportements décroissants. D'une certaine manière, il s'agit de désinformer le téléspectateur en lui montrant des situations un exagérées (la télé est incapable de ne pas faire dans le spectaculaire).La décroissance est une démarche, une proposition pour revoir le système de valeurs qui ont cours actuellement (l'argent-roi entre autres). Par exemple, le principe de décroissance rejette l'idée que le bonheur puisse passer par la consommation débridée de biens et de services, que l'on existe QUE si on possède tel ou tel objet. La Décroissance est une démarche collective et individuelle. Cela passe par le fait de se remettre en question soi-même. Et se confronter à soi-même, c'est beaucoup plus difficile que d'aller faire du trekking dans l'Himalaya (ce qui n'est qu'une fuite en avant). Et puis, il faut bien le dire, la décroissance et la télévision, ce sont deux mondes difficilement compatibles par ce que chacun véhicule comme principes, valeurs, etc.

Sofiane le parisien 25/03/2009 22:53

Désolant ce spéctacle sur les hors la lois juifs...Merci d'avoir montrer ce qui me semble etre q'une miette de la véritable vérité mais toujours est il que toute vérité est bonne a dire meme petite...Merci a vous