Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soirée 100% King Kong sur Arte ce lundi.



Arte propose trois films réalisés par Ernest Schoedsack, ce soir. Tous mettent en vedette l'un des monstres mythiques du cinéma, King Kong. Effets spéciaux de Willis O'Biren.



La chaîne débutera avec le classique "King Kong", coréalisé en 1933 par Schoedsack et Merian Cooper.



Une équipe de cinéastes menée par Carl Denham se rend en Malaisie avec la blonde vedette Ann Darow. Il s’agit d’atteindre Skull Island, une île où les indigènes vénèrent un animal monstrueux, King Kong. À peine débarquée, Ann est faite prisonnière par les autochtones qui l’offrent à leur dieu. Le valeureux Jack parvient à libérer la captive, épargnée par le singe, et à attraper la bête. Présenté à Broadway comme l’attraction du siècle, le monstre se libère et part à la recherche de sa belle dans les rues de New York…



Avec Fay Wray (Ann Darow), Bruce Cabot (Jack Driscoll), Robert Armstrong (Carl Denham).



A 22h20, une suite qui fut réalisée juste après et qui est très loin d'avoir le niveau du précédent film, "Le fils de Kong". Diffusion en version originale sous-titrée (VOST).



Un mois s’est écoulé depuis la mort de King Kong. Rendu responsable des dommages causés par l’animal, Carl Denham vit terré chez lui et désespère de pouvoir échapper aux poursuites. Il finit par embarquer de nouveau avec le capitaine Englehorn. Dans un port mal famé, les deux hommes rencontrent un dénommé Helstrom qui les met sur la piste d’un trésor caché… sur l’île de King Kong ! Ensemble, ils décident de prendre la direction de Skull Island. Mais à bord du bateau s’est glissée une jeune femme, Hilda, dont le père a été assassiné par Helstrom…



Enfin à 23h30, programmation de "Monsieur Joe", réalisé en 1949. On retrouve ici une partie de l’équipe du King Kong de 1933, pour une relecture plus enfantine du mythe du grand singe.



Max O’Hara et Greg Ford sont venus au Congo pour capturer des animaux sauvages. Le hasard les met en présence d’un gorille géant qui semble obéir au doigt et à l’oeil à une jeune fille du nom de Jill Young. Joe – c’est le nom du singe – a grandi aux côtés de Jill. O’Hara, songeant au parti qu’il pourrait tirer de cet attachement, engage Jill et son gorille pour être les vedettes d’un night-club de New York…



Oscar des effets spéciaux 1950. Diffusé en VOST.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article