Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Changer de sexe, pour un instant...ou pour la vie








Après Tatoué, percé...Ceci est mon corps, Planète muscle, Tribus gothiques et A fond la caisse ! La passion du tuning, Olivier Delacroix s’intéresse à ceux qui changent de sexe. Ce dimanche 11 octobre à 20h35 sur France 4. 


Comment ont-ils pris leur décision ? Ils confient leur parcours, leur choix, souvent leur lutte et leurs blessures, et surtout leur nouvelle vie. Une manière aussi de briser certains tabous. Se travestir, cultiver une ambiguïté physique avec une femme quand on est un homme ou l’inverse, consiste pour beaucoup, à explorer, jouer avec les codes, changer d’apparence, devenir le sexe opposé, pour des raisons sexuelles, artistiques, esthétiques, et pour un moment donné… Pour d’autres, à une échelle différente, cela devient (ou est) ce que l’on appelle une « trans-identité » et s’impose comme une transition inévitable que l’on réalise… Pour la vie.


Mystère. Que se passe-t-il dans la tête d’un individu qui décide pour un moment plus ou moins court ou pour toujours, de mêler sa propre identité aux codes de celle du sexe opposé ? Le désir, l’envie, la nécessité, le besoin plus ou moins vital de s’approprier l’identité du sexe opposé ne s’explique pas. La seule chose qui puisse être appréhendée est la prise de décision, et plus particulièrement, le processus d’acceptation de ce changement d’identité et ce besoin de le vivre à long ou à court terme. Tout âge, toute catégorie sociale. Du cadre de 50 ans à l’élève de collège en campagne, ce désir brûlant peut apparaître à tout moment de la vie. Souvent, la première réaction est de refuser cet état de fait, de lutter, de tenter de le combattre, par crainte de ne pas être normal, par peur de détruire sa vie, celle de son entourage. Pourtant, à différentes échelles, beaucoup y arrivent. Quelles difficultés rencontrent ces personnes ? Et comment celles qui ont réussi à franchir le cap de la trans-identité vivent-elles ?


Être travesti, androgyne ou transsexuel… Trois mots galvaudés qui recouvrent pourtant des réalités différentes. Comment vit-on quand on est transsexuel ? Est-ce une démarche identitaire, revendicative ? Est-ce juste pour le plaisir ? Est-il plus difficile de passer du genre féminin au genre masculin ?


Autant de témoignages, d’expériences de vie mais aussi d’ambiguïtés qu’Olivier Delacroix nous livrera sans jugement.


Crédit photo Olivier et La Prohibida © DR.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
<br /> J'ai aimé ce reportage car il fait avancé la cause mais j'ai été très déçue qu'on ne parle pas des personnes transgenres et travesties comme si il était plus noble d'être transexuel car au moins on<br /> entre dans une case.<br /> Je suis consultante en image et je m'occupe en partie de personnes ayant des troubles de transidentité.<br /> Si vous souhaitez aller jusqu'au bout, contactez moi si non vous aurez été jsute politiquement correct, il faut aller plus loin...<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> En espérant que ce ne soit pas une enième émission orientée vers le " bien-pensant" et que les témoignages soient plus " brut de décoffrage ", qu'on n'y entende pas encore " que c'est triste d'être<br /> Trans' " mais que les choses soient mises à nu... parler de constructions sociales, des rôles prédéfinis qui enclavent la personne profiterait vraiment à tout le monde, comprendre pourquoi les<br /> barrière, et pourquoi  les difficultés...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Bonjour,<br /> <br /> Pour comprendre la TRANSIDENTITE, lire "Différences" le blog de REFERENCE<br /> FRANCOPHONE sur ce sujet si mal compris > http://caphi.over-blog.fr<br /> <br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br /> Caphi, journaliste transgenre<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre