Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chili, la mémoire obstinée

 

 

ARTE bouleverse sa programmation en raison de la disparition du Général Pinochet.
Mercredi 13 décembre 2006 à 20h45 en rediffusant CHILI : LA MEMOIRE OBSTINEE.
Un documentaire de Patricio Guzmàn.

Réalisateur de "La Bataille du Chili", peu avant le coup d'État de 1973, Patricio Guzmán revient aujourd'hui dans son pays pour questionner la mémoire et l'oubli. Avec une grande précision, le réalisateur interroge ses proches ; certains faisaient partie de la garde rapprochée d'Allende, d'autres étaient des figures du mouvement populaire. Les questions réveillent une mémoire à fleur de peau, un deuil inachevé, la difficulté d'assumer la brutalité absurde de la répression.


Présentation du documentaire issue du site http://www.doc-grandecran.fr/ :

 

Auteur du film légendaire La bataille du Chili, récit de l’épopée tragique du Gouvernement d’Unité Populaire de Salvador Allende, Patricio Guzman, après 25 ans d’exil retourne dans sa ville natale.
Non pas dans un esprit de nostalgie, mais dans un désir de mémoire. Il retrouve les traces de son compagnonnage avec le socialisme populaire et rencontre les quelques survivants. Il demande à la caméra de restituer, avant la disparition des derniers témoins, les souvenirs de la lutte exaltante du peuple chilien. Avant tout, il souhaite interroger son pays. Est-il devenu amnésique ? Le régime Pinochet a-t-il tout effacé d’un rêve humaniste ? Dans cette société mal cicatrisée, où règne le non-dit, que savent les jeunes de cette période de leur histoire ? Témoignage très maîtrisé et très émouvant.

“Je garde en moi des images vieilles et précises du Chili. Je me vois en train de manger des sandwichs de “choucroute et avocat” dans les rues de Santiago avec ma mère... Je vois le chemin qui conduisait à mon vieux collège à Vina del Mar. Depuis la fenêtre d’une maison de Concepcion, je vois le poète Pablo Neruda qui marche à la tête d’une manifestation quand il était candidat à la présidence de la République. Je me vois parlant avec des mineurs le jour où Allende nationalisa les mines de charbon. Je vois mes amis, mes copines, ce que nous faisions ensemble, et ce sont des images de plaisir. Je vois aussi le stade de Santiago, quand mon équipe de football favorite avait perdu le championnat... et ensuite, le même stade après le putsch, où j’étais prisonnier. Et puis les paysages du Chili qui m’ont marqué pour toujours. Je me souviens maintenant de quelqu’un qui a vécu très longtemps loin de son pays, quelqu’un dont les souvenirs se sont embellis avec le temps et l’éloignement. Aujourd’hui, l’heure est venue pour moi d’aller les confronter aux images réelles.”
Patricio Guzman

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Je le dis ici : bravo pour tes 2 ans. Presque 20 000 visiteurs uniques, c'est un tour de force, alors bravo, je n'ai plus qu'à marcher dans tes pas si je veux en faire autant.
Répondre
C
à signaler la déclaration de Margareth Thatcher qui se dit " bouleversée " par la mort de Pinochet qui, parait-il, aurait été un " homme de valeur " !<br /> no comment...
Répondre
R
J'espère que ce vieillard a beaucoup souffert ces derniers mois ! Grand dommage qu'il n'y ait pas eu de procès de son vivant.<br /> Merci à Arte pour sa réactivité en tout cas.
Répondre