Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

7 à 8 ce 13 janvier : racket à l'école, Céline enfant martyre, précarité énergique.

SEPT_A_HUIT_preview.jpg

 

TVNEWS teleCi-dessous, le sommaire de 7 à 8, émission diffusée ce dimanche 13 janvier à 18 heures sur TF1.

 

LA REVANCHE DES PETITES MAINS

C'est une affaire qui avait symbolisé le naufrage de l'industrie textile française. Il y a un an, le fabricant de lingerie Lejaby changeait de propriétaire et licenciait plus de la moitié des effectifs. Aujourd'hui, après un appel aux dons, d'anciennes petites mains se sont lancées dans une aventure singulière : elles ont créé leur propre atelier de lingerie de luxe. De la naissance du projet, aux premières commandes, en passant par le recrutement des couturières, Stéphane Sanchez, Mathias Denizo et Vincent Delmotte ont suivi pendant plusieurs semaines les premiers pas de cette nouvelle société.

 

RACKET

Aymeric, 14 ans, a vécu ses années collège comme un cauchemar. Pendant un an et demi, cet élève de la région parisienne a été harcelé et racketté par deux camarades du même âge. Son calvaire s'est arrêté lorsqu'il en a enfin parlé à ses parents, qui ne se doutaient de rien. Pauline Liétar a recueilli le témoignage de cette jeune victime et celui de Yann, l'un de ses agresseurs qui malgré sa condamnation refuse encore aujourd'hui d'assumer ses actes. Un document rare de Pauline Litar, Stéphane Guffroy et Aurélien Chapalain sur le racket à l'école, un phénomène qui toucherait un jeune sur dix.

 

GYNECOLOGUE ET VIOLEUR ?

Le docteur André Hazout est un ponte de la procréation médicalement assistée. Les taux de réussite de ses fécondations in vitro sont exceptionnels. Mais cet habitué des plateaux télé est aujourd'hui mis en examen pour viols et agressions sexuelles. Trente-cinq femmes l'accusent. Lui affirme qu'elles étaient consentantes. Sept à Huit a rencontré Marie, qui a longtemps eu peur de parler : elle était en mal d'enfant, le docteur Hazout était son seul espoir. Elle s'est tue pendant des années. Isabelle a voulu dénoncer les viols qu'elle dit avoir subis dans le cabinet, pendant les auscultations. Mais la honte et l'omerta qui régnaient dans le milieu médical l'en ont dissuadée. Cécile, elle, a fini par porter plainte. Clémence Badault et Stéphane Guffroy ont mené l'enquête dans le monde jusque-là très silencieux des gynécologues parisiens.

 

VIES GLACIALES

Chez Didier et Véronique, la température de la salle de bains ne dépasse pas 16° en ce moment, une température plutôt fraiche pour la douche de leurs deux enfants. Mais ils n'ont pas les moyens de chauffer davantage leur vaste maison. Quant à Marc, en raison de factures impayées, il vit sans lumière, ni chauffage depuis un mois. L'an dernier, près de 600 000 foyers ont subi des coupures de gaz ou d'électricité. Reportage de Jean-François Firey, Laurent Celarie et Aurélien Chapalain sur ces Français qui vivent au quotidien cette précarité énergétique.

 

L'EMPIRE DE LA MODE

Elle est Chinoise, mais a fait l'unanimité lors des derniers défilés à Paris : à 64 ans, la créatrice Shiatzy Chen est considérée comme la Coco Chanel asiatique. Ses vêtements, entre 900 et 500 euros, mélangent coupes occidentales et codes traditionnels chinois. Longtemps, les Chinois ont été interdits de mode : en réaction aux " fantaisies " vestimentaires occidentales, l'uniforme était obligatoire. En s'enrichissant, les élites du pays se sont d'abord ruées sur les marques étrangères. Un signe de réussite. Mais ces nouveaux riches se tournent désormais vers les créateurs chinois, comme Shiatzy Chen ou Guo Pei, la première créatrice à obtenir le label Haute Couture. Des écoles de mode sont créées pour former les grands designers de demain. La Chine se prépare à partir à l'attaque d'une forteresse que les Français pensaient imprenable : le luxe. Un reportage d' Elodie Pakosz et Vincent Reynaud.

 

ENFANT MARTYRE

Pendant 10 ans, entre ses 4 et ses 14 ans, Céline Raphaël a vécu un calvaire. Dans un silence entrecoupé par des notes de piano, des gammes répétées et répétées en boucle 45 heures par semaine, elle a été frappée, humiliée, insultée par un père obsédé par la perfection du jeu. L'enfant, puis l'adolescente, a subi sans rien dire, offrant aux autres le visage d'une pianiste prodige alors qu'elle ne gagnait les concours que parce qu'elle avait peur d'être battue. Dans un entretien poignant avec Thierry Demaizière, Céline Raphaël revient sur ces années de cauchemar et son combat aujourd'hui contre la maltraitance des enfants.

 

 

 

Crédit photo © Julien Cauvin - TF1

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
<br /> Hier j'ai regardé le reportage sur le racket dans les collèges.J'ai été vraiment choqué que des racketeurs ( âgés entre 12 et 14 ans ) se permettent face à 1 caméra de traiter de "<br /> boloss " 1 jeune qui n'ose pas se rebeller et subit. De plus il n'avait aucun remords et ne réalisait même pas que c'était 1 acte grave. Et les victimes dans tout cela ?<br /> Vous ne devriez pas faire la part belle à des individus de la sorte ! Certaines familles n'osent pas porter plainte et déménagent. C'est le " non droit " qui devient " légal ". Ne cautionnez pas<br /> ce genre d'interviews même au nom de l'information!<br />
Répondre
D
<br /> Passer de la misère des familles dans la précarité, à l'enfant martyre, etc ..... quelle manque de dicernement d'y inclure un super dossier de la mode sur la chine et ses richesses !!!! mais bon<br /> toujours à contresens dans une France qui régresse et qui prone le chacun pour soi et dieu pour tous .........<br />
Répondre