Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A voir sur France 2 : La morsure de la folie (inédit)









A 23h15 ce soir, France 2 propose dans le cadre de sa case Infrarouge le documentaire inédit "La morsure de la folie". Un film réalisé par Olivier Pighetti.


Comment vit-on avec un enfant malade psychique que l'on aime aveuglément mais qui terrifie toute la famille ? C'est ce que vivent les parents de Corentin, 15 ans, 110 kilos, et des désirs d'ado. Corentin est maniaco-dépressif, une maladie qui lui provoque des excès de violence incontrôlés. Ses parents sont dépassés, épuisés, et sa sœur tentera par deux fois de mettre fin à ses jours, accablée par la maladie de son frère.


C'est ce que vit aussi Maryvonne, agressée une dizaine de fois par Isabelle, sa fille qui souffre de schizophrénie. Isabelle s'est enfuie de l'hôpital, et lorsqu'elle l'apprend, Maryvonne part à sa recherche la peur au ventre… Accusés " d'externement abusif ", les médecins se justifient en dénonçant la paupérisation de l'hôpital public. A l'hôpital de Flers, on explique le manque de lits, de moyens, mais aussi la difficulté à soigner ce type de malades. A quel prix pour les familles ?


Crédit photo © DR.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
K


bonjour je suis kassandre la soeur de corentin dc cel ki a trourner le reportage avec lui etb qui a vecu avec lui je tien a signaler que je suis tout a fait daccord avec ma soeur juste au dessus
que cela fait deja  10 ans qu'il est soigner et que moi aujourjourd'hui tou va bien jai mon travail mon appartement mais parent on toujour fait tous le necessaire pour chacun de leur enfant
que sa soit fille ou garcon pour qu'il s'en sorte et si nous avons tenu a faire ce reportage qui d'ailleur celui qui a a ccepter en premier etai corentin car nous voulions montrez au famille qui
etait dans la meme situation et montrer du doigt qu'il ne sont pas seul et que ceux qui osent parler et qui ne savent pas ce rendre compte ce que c'est je tient adire aussi que il est facile de
juger sur un ecran mais auriez vous le culot d'exposer votre vie privée a la tele et detre juger comme vous le fete ou auriez vous honte et vous cacheriez vous derierre votre malheur pour garder
votre fierté??



Répondre
R


bonjour je suis une des soeur de corentin je je tient a dire que ce n'est pas le seul garcon qu'il a un grand frere avnt et que ce n'est pas le roi de la maison et qu'il est soigné depuis plus de
10 ans donc avant de dire des connerie je pense que vous n'avez pas tres bien compris le probleme



Répondre
C

Tout à fait d'accord avec Coco, les maledes psychiques ne sont pas plus violents que le reste de la société et il ne faut pas confondre avec les psychopathes !
Ce document a pour moi été insoutenable de par la souffrance de la soeur de Corentin. Pour moi c'est elle qui crit son désarroi et c'est elle qui sera la plus abimée par cette situation. Quand on
apprend que Corentin a 5 soeurs, on comprend qu'il est le garçon tant attendu, qu'il est le roi de la maison et qu'il y règne en maître alors qu'il devrait recevoir un traitement de toute urgence
!


Répondre
L


Je suis tout à fait d'accord avec Coco. Moi meme psychologue en hopital psychiatrique je suis consternée de voir que les médias associent systématiquement maladie mentale et violence depuis
quelques années... dans quel but? on peut se le demander.



Répondre
C

Bravo, Coco. Bien dit.


Répondre
C

Merci de relayer cette émission sur un sujet trop tabou.


Répondre
C

Bonjour, je souhaiterai réagir à propos de la diffusion de France 2 jeudi dernier de l'émission "la morsure de la folie". je suis  maniaco-dépressive et
mon ami schizophrène et nous souhaitons exprimer notre indignation devant le déchaînement des médias à propos des soi disant violences commises par les malades psychiques. Nous-mêmes n'avons jamais
été violents, nous connaissons bon nombre de personnes avec le même soucis de santé qui ne le sont pas non plus ! Les animateurs de ces émissions feraient bien d'interroger des professionnels et de
lire les études à ce sujet : ils verraient que les malades psychiques ne sont pas plus violents que le reste de la population. Il ne faut pas les confondre
avec des psychopathes. Je pense que le sujet est à la mode depuis quelque temps, que les journalistes ont besoin de thèmes "choc" pour faire de l'audimat. malheureusement, ils font de quelques cas
une généralité et beaucoup de gens doivent penser que les malades psychiques sont dangereux alors que ce sont avant tout des personnes fragiles. Nous ressentons
justement ces fausses affirmations comme une violence et ça nous blesse profondément.

Coco


Répondre
M


qu'est devenu l'asile ou les malades mentaux pouvaient trouver refuge ? ? ?
a présent si leur famille ne peut plus les prendre en charge, on les retrouve a la rue ou en prison . . .
c'est un peu leur faute : ils ont tellement crié a l'internement abusif que maintenant les voila externalisés d'office . . .
le personnel de la psychiatrie profite de la situation de pénurie pour choisir ou refouler les malades : certains sont tellement moins antipathiques que d'autres . . .



Répondre
D

vos avis nous intéressent

pour pouvoir continuer des échanges utiles, prenez contact avec l'unafam de l'Orne : charles.lihou@nordnet.fr


Répondre
B

La souffrance des  familles est terrible et l'émission montre le désarroi , la fatigue des proches mais ce genre d'émission est une souffrance  pour les malades car elle ne montre que les
cas de violence .
Mon fils qui souffre de schizophrénie et sa compagne qui est bipolaire ont une fois de plus été très affectés car le grand public (qui ne connait ces maladies qu'au travers de faits divers
médiatisés ou d'émissions qui montrent toujours des cas extrêmes )considère que tous les schizophrènes et bipolaires sont violents et dangereux.

Faites aussi des émissions qui montrent des malades psychiques qui ont une vie affective, sociale et qui doivent lutter au quotidien contre la stigmatisation pour trouver un logement ou un
travail.
Le problème est qu'ils voudraient témoigner mais que la société les rejettent et qu'ils risquent de perdre leur travail si on apprend de quelle maladie ils souffrent.
Au Québec , la mentalité évolue car des personnes connues témoignent à la télé de leur maladie .


Répondre
V

j'ai été très impressionnée par ce reportage. La souffrance de ce jeune homme, et pire encore, de sa soeur montrent à quel point le manque de lit et de personnel est devenu inquiétant dans notre
pays.
la maman d'Isabelle m'a également touchée, j'ai été très triste de voir sa solitude dans tous ces moments de grande difficulté.

je voulais qu'ils sachent tous que nous les soutenons très fort


Répondre