Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 19/08 6h33

la-cite-de-l-indicible-peur.jpg

 

Fans du cinéaste Jean-Pierre Mocky, ARTE propose une soirée spéciale le lundi 19 août, avec la diffusion de deux films, dont un rare à la télé.

 

Première partie de soirée

LE MIRACULÉ (1986)

Une satire au vitriol qui fustige le tourisme religieux et la bêtise, avec Michel Serrault, Jean Poiret et Jeanne Moreau.

Petit escroc mais grande gueule, Papu a élu domicile dans les locaux d’une association caritative tenue par Sabine, une ancienne prostituée reconvertie dans la foi. Un soir, alors qu’il vend des ballons au pied de la tour Eiffel, il est renversé par une voiture. Lorsqu’il reprend connaissance, il simule une paralysie des deux jambes : l’assurance du chauffard va devoir raquer ! En attendant, Sabine propose à Papu de l’emmener à Lourdes, persuadée qu’un miracle le remettra d’aplomb. Papu y voit le moyen de retrouver “officiellement” ses jambes sans renoncer au pactole de l’assurance. C’est compter sans Roland Fox-Terrier, inspecteur (muet) de la compagnie d’assurances, bien décidé à le démasquer avant qu’il n’atteigne la grotte...

“Le miraculé, c’est le combat sans merci d’un mécréant et d’un bigot, un affrontement qui, de coups de théâtre en quiproquos, les conduira à Lourdes. Ce qui, chemin faisant, me permet de dénoncer les profiteurs de la foi, sans pour autant remettre en cause l’existence de Dieu. C’est un vaudeville qui se déroule dans le milieu de la religion. J’aime ce qui est corrosif, j’appartiens à la famille des humoristes slaves comme Tati, Wolinski, Reiser. Par la dérision on montre l’absurde du réel.” (Jean-Pierre Mocky) .

 

Deuxième partie de soirée

LA CITÉ DE L’INDICIBLE PEUR (1964)

Une promenade fantastico- burlesque signée Mocky, avec Bourvil.

L’inspecteur Triquet poursuit un dangereux criminel évadé. Son enquête le conduit à Barges, sinistre cité auvergnate peuplée d’individus tous plus bizarres les uns que les autres. Un animal fantastique, “la bête”, ou “la bargeasque”, hanterait les environs...

Lointainement inspiré du maître du grand-guignol fantastique, Jean Ray, La cité de l’indicible peur rassemble une pléiade de rois du comique déchaînés. Une certaine idée de la France selon Mocky : populace apeurée et prompte au lynchage, flics abrutis, notables assassins ou corrompus... Seul le tendre Bourvil réchappe de ce joyeux jeu de massacres.

Scénario : Gérard Klein, Jean-Pierre Mocky et Raymond Queneau, d’après le roman de Jean Ray.

Avec : Bourvil (l’inspecteur Triquet), Francis Blanche (Franqui), Jean-Louis Barrault (Douve), Jean Poiret (Loupiac), Raymond Rouleau (Chabriant), Jacques Dufilho (Gosseran), René-Louis Lafforgue (le boucher).

 

Crédit photo © DR.

 

Rejoignez-nous sur ce compte Twitter.

Retour à la page d'accueil.

Liste des 40 derniers articles publiés sur le blog.

Commenter cet article