Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Calendrier Dieux du Stade 2012 : coup de gueule au sein du Racing.

 

110914_dds_2011_b.jpg

 

Le traditionnel calendrier annuel des Dieux du Stade, avec en couverture Sébastien Torresin du club de Pau, paraît après-demain, jeudi 29 septembre 2011 (DVD du making of en octobre).

 

Le présidne tdu Racing, autre club parisien de l'élite du rugby, a écrit un billet d'humeur hier à propos de ce calendrier et de la participation d'un joueur :

 

Le Racing a souvent salué les réalisations du Stade Français et leurs bienfaits pour l’essor du rugby dans notre région. Ses succès sportifs, l’engouement populaire qu’ils ont suscité, ses matchs joués dans un Stade de France comble sont autant de réussites qui inspirent notre respect. Avec le Stade Français, le Racing cultive aussi le goût de la liberté et de l’impertinence. Sur le terrain des valeurs enfin, le combat de Max Guazzini contre l’homophobie et toute forme de discriminations est aussi le nôtre.

Que le Stade Français fasse commerce d’un calendrier où ses joueurs posent à poil, nous n’avons rien à dire. Cette histoire n’est pas la nôtre, ces « Dieux du stade » ne sont pas de notre panthéon. Qu’un joueur du Racing se retrouve, parmi d’autres joueurs d’autres clubs, dans ce calendrier 2012, nous disons alors clairement NON. Pas d’accord !

Henry Chavancy est un très bon joueur de rugby, il est aussi un enfant du Racing. Formé au club depuis ses onze ans, il est une figure tutélaire du renouveau de notre club. Trois-quart centre talentueux, Henry aura été de toutes nos belles victoires de ces quatre dernières saisons. Sa pose dans le calendrier 2012 du Stade Français est une erreur, de jeunesse peut-être… Après en avoir discuté avec le Président Jacky Lorenzetti, Henry Chavancy a demandé à ne pas figurer dans ce calendrier. Plusieurs démarches ont été faites dans ce sens. Un avocat appuie cette demande en justice.

Max Guazzini signe la réalisation de ce calendrier 2012 qui se présente ainsi : « les sportifs nus incarnent les seuls survivants d’un monde qui a disparu. Ils essayent d’embarquer sur un bateau à destination d’horizons nouveaux. » Après avoir témoigné notre solidarité à Max Guazzini quand soufflaient les vents contraires, nous lui souhaitons désormais bon voyage, mais nous refusons que notre joueur se soit fait embarquer sur ce radeau en perdition.

Fluctuat nec mergitur ! : il est battu par les flots mais ne sombre pas. C’est la devise de Paris, que nous saluons encore…

 

Enfantillage ? 

 

Ont posé pour ce calendrier  des joueurs du Top 14, de Pro-D2 et de Fédérale 1, internationaux ou pas, français ou étrangers appartenant à 18 clubs.

 

Selon le Stade Français, de nombreux joueurs du club parisien y ont participé :

Julien Arias,

Jules Plisson,

Paul Sackey,

Antoine Burban,

Laurent Sempéré,

Dimitri Szarzewski,

Alexandre Flanquart

 

Mais aussi Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Rémy Martin (Montpellier), Alexandre Lapandry (Clermont), Henry Chavancy (Ile de France), Benjamin Lapeyre (Toulon), Benjamin Dambielle (La Rochelle), Yann Lesgourgues (Biarritz), Marc Baget (Bayonne), Cédric Coll (Aix en Provence), Noah Cato (Northampton) …

 

Les 42 photos en couleurs sont de de François Rousseau avec un double poster géant. Son troisième calendrier après ceux de 2004 et 2011.

 

Max Guazzini en a assuré la réalisation et a partagé la direction artistique avec François Rousseau.

 

Prix public : 28 euros environ.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
E


Je rejoins Sullivan



Répondre
S


Même si du coup il appartenait à la maison d'en face, ça me renvoie au témoignage du rugbyman Raphael Poulain, qui était récemment à On n'est pas couché, sur la manière dont il était utilisé à
l'époque où il jouait (et dont il s'est découvert produit jetable quand il a cessé de jouer).


Le mec du Racing se croit propriétaire de son joueur et maître de son bon goût. C'est son objet, même en dehors de terrain, il faut qu'il demande l'autorisation avant de faire quoi que ce soit.
Au-delà du fait qu'il est effectivement rificule, c'est aussi assez choquant, fondamentalement.



Répondre
L


Le mec du Racing est ridicule !!!



Répondre