Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 22/12 6h35

REPORTAGES_preview.jpg

 

Un reportage de Danièle Costantini, Christophe Lucas, Pascal Lorent & Richard de Sylvestro, à découvrir samedi 11 janvier 2014 à 13h20 sur TF1 : Permis de combines.

 

Sur la Côte d'Azur, la pression foncière et les plus-values sont telles que des constructions sortent de terre, avec ou sans permis de construire. Sur des terrains " à risque " en bord de rivière ou en forêt au coeur de zones naturelles protégées inconstructibles. De Draguignan, dans le Var, marqué par le souvenir des inondations meurtrières jusqu'à Vallauris, dans les Alpes Maritimes, où s'érige un palais de 64 millions d'euros en zone inconstructible, l'urbanisme parfois contourne la loi.

 

A Draguignan, les habitants d'un lotissement construit au bord d'un bassin de rétention n'en peuvent plus. A chaque forte pluie, le quartier est inondé : ils ont les pieds dans l'eau. En cause, les réseaux de récupération des eaux de pluie qui datent des années 80 et n'ont jamais été modernisés. Des travaux pourraient sécuriser la ville, mais aucun programme réel de voirie n'est à l'ordre du jour. C'est pourquoi Dany Zaccarias a entamé une procédure judiciaire contre la mairie. " La responsabilité de la mairie a été retenue par les compagnies d'assurances après la catastrophe de 2010, qu'est-ce qu'ils veulent encore ? Des victimes ? "

Une voisine se souvient que les inondations ont fait 23 morts et deux disparus. " Ce sont des choses qu'on ne pourra jamais oublier, j'en ai des cauchemars trois ans après ". Le principe de précaution aurait dû suspendre les permis accordés dans ce quartier. Il n'en est rien et de nouvelles maisons à bas prix continuent à sortir de terre au mépris de la sécurité des habitants.

A Carqueiranne, dans la forêt, en zone inconstructible, 12 bâtiments ont été construits sans permis. Jean Louis Annibal, président d'une association de défense de l'environnement dénonce un tour de passe-passe. " On pouvait légalement faire ici un projet de réhabilitation de l'existant, des préfabriqués d'une ancienne colonie de vacances. A la place, ils ont tout rasé, abattu des arbres dans une forêt classée et construit 12 petits immeubles, on a porté plainte au pénal ! "

Dans toute la région, des lanceurs d'alerte de l'association ANTICOR repèrent des constructions litigieuses. Une villa neuve de 240 m2 en zone naturelle inconstructible, un palais illégal de plus de 2000 m2 en bord de mer, dans les Alpes Maritimes les terrains valent de l'or et la loi littorale limite les possibilités de construction. Au Cap d' Antibes, un témoin anonyme confie : " des étrangers très fortunés se moquent pas mal du droit français, ils mettent de gros moyens, ils font sauter les rochers à la dynamite et agrandissent les maisons de plusieurs centaines de mètres carrés... "

Il arrive que certaines de ces " maisons sans permis " fassent l'objet de procès et subissent le sort de la pelle mécanique. Ainsi, à Ramatuelle, la villa Santa Monica et ses 2800 m2 ont été réduits en poussière en septembre dernier sur décision de justice. La totalité de la propriété avait été construite sans aucun permis.

 

Crédit photo © DR.

Commenter cet article