Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coups fourrés à France 24, révèle Libération.

 

171621_x500.jpgUne enquête de police, à laquelle «Libération» a eu accès, peut-on lire dans ce quotidien aujourd'hui; révèle que Alain de Pouzilhac, PDG de l’Audiovisuel extérieur de France, savait que l’ordinateur de Candice Marchal, soupçonnée d’espionnage, avait été modifié en interne.

 

Isabelle Roberts et Raphael Garrigos rappellent que Candice Marchal, responsable des coordinations à France 24, est accusée d’avoir, pour le compte de Christine Ockrent, aspiré des milliers de données sensibles en piratant les serveurs informatiques de l’Audiovisuel extérieur de la France, l’AEF (qui chapeaute France 24 et RFI). "Sauf que non. L’enquête de la Befti (Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information) à laquelle Libération a eu accès, établit que les serveurs informatiques de l’AEF ont été placés dans l’ordinateur de Candice Marchal… par le service informatique de l’AEF ! Mieux encore, le président de l’AEF Alain de Pouzilhac est au courant des faits depuis décembre dernier et s’est bien gardé d’en faire état".

 

Autre extrait de l'article de Libé : "Joint hier par Libération, Alain de Pouzilhac continue de ne pas voir le problème : «Et alors ?», s’exclame-t-il. Il se dit en possession du rapport de la Befti suite, cette fois, à la plainte de l’AEF : «L’enquête conclut à un piratage de la part de Candice Marchal et de Thibault de Robert.» Et l’erreur de l’informaticien? «On l’a toujours dit», répond la directrice juridique Véronique Katlama-Rouzet. Jamais publiquement, en tout cas. Et il y a une légère différence entre le piratage de 2,5 millions de fichiers assorti d’espionnage sur plusieurs années et ce que Candice Marchal a toujours reconnu : s’être introduit ponctuellement dans le serveur pour récupérer des documents la concernant. Candice Marchal, elle, penche pour la manipulation : «Je pense que les serveurs de l’AEF ont été copiés sur mon disque dur à dessein, je n’ai été qu’un moyen d’atteindre Christine Ockrent».

 

Selon l’enquête de la Befti donc, l’informaticien dit avoir copié les serveurs de l’AEF vers le disque dur de Candice Marchal par erreur.

 

L'avocat de Candice Marchal accuse  dans Libération monsieur de Pouzilhac d’avoir été informé de la possibilité d’une manipulation. "Je l’accuse de savoir pertinemment, depuis le 21 décembre 2010, que Candice Marchal n’avait volé aucun document dans les serveurs et de n’avoir rien fait pour la laver des ignobles accusations portées contre elle. J’accuse Alain de Pouzilhac d’avoir sacrifié Candice Marchal dans le but d’obtenir le départ de madame Ockrent". 

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
Y
<br /> <br /> Un sacré traquenard dirait-on...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Quel micmac !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre