Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 17/01 6h47

MarcelDassault-Lhomm_preview.jpg

 

Le téléfilm français inédit MARCEL DASSAULT, L’HOMME AU PARDESSUS, réalisé par Olivier Guignard, avec Denis Lavant dans le rôle principal, sera programmé ce vendredi 17 janvier 2014 à 20h50 sur ARTE.

 

Le singulier parcours de Marcel Dassault, génie de l’aéronautique, mais aussi patron de presse, marchand d’armes, député...

 

Fin des années 1950. Bureau de la CIA à New York : après avoir visionné les images tournées par leur agent, des enquêteurs sont perplexes : comment Marcel Dassault, cet ingénieur français, réussit-il à construire des avions meilleurs que les leurs ? Sur ordre de la Maison Blanche, quatre agents s’envolent pour Paris. Leur mission : percer le mystère Dassault... De la Première Guerre mondiale aux années 70, cette fiction retrace les étapes – connues et moins connues – de la vie de Marcel Bloch alias Marcel Dassault.

 

Denis Lavant : "Le rôle m’a été proposé peu de temps après la sortie d’Holy Motors, dans lequel j’avais une palette de personnages très variée, dont un gros banquier qui a priori n’a pas grand chose à voir avec mon « image ». Quand ce scénario est arrivé, au début je me suis dit non, je ne vais pas jouer Dassault, c’est grotesque ! Mais j’ai lu, et j’ai été séduit. Ce qui m’intéresse c’est de jouer les grands passionnés, les monstres, les personnages extrêmes. Dassault est d’autant plus intrigant qu’il a hérité d’un cliché, celui d’un gros industriel forcément louche, établi dans une posture paternaliste, distribuant des pourboires inconsidérés, patron de Jours de France… Ce qui m’intéressait, c’était de raconter l’itinéraire qui l’a mené jusque là. Il n’était pas d’une seule pièce. Même si à la fin de sa vie, il est devenu sa propre caricature, il était engagé dans une pensée. Je l’ai abordé de la même manière que le personnage de Louis-Ferdinand Céline au théâtre, et j’y ai pris le même plaisir."

 

Scénario et dialogues : Jacques Kirsner.

 

Crédit photo © Gilles Scarella / JEM Productions.

Commenter cet article