Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par thomas (Mis à jour 25/04 7h48)

 

 

3333297619950.jpg

 

 

Les grands hommes du petit écran, première des deux parties ce dimanche 25 avril sur France 3, dès 20h35. Après avoir exploré les coulisses puis l’évolution de la télévision lors de deux précédentes émissions, Mireille Dumas nous offre le portrait posthume — professionnel et intime — de monstres sacrés de la télévision : l'occasion de revivre ensemble trente ans de moments forts partagés, par petit écran interposé !

 

Yves Mourousi et son fameux « Bonjour ! » rauque et gouailleur en début de journal télévisé, Jacques Martin et son inoubliable « Sous vos applaudissements », ou encore le sympathique « Eh bien bonsoir » de Guy Lux, le grand prêtre de la télé populaire, sans oublier le célèbre « A vous Cognacq-Jay » de Léon Zitrone : autant de fortes personnalités du petit écran qui nous ont fait vivre des moments inoubliables, aussi drôles qu'émouvants, dans tous les domaines de l'info, de la variété, des jeux ou des magazines... Ils avaient la réputation d'être coléreux, grandes gueules, autoritaires, tyranniques, provocateurs, cabotins, exigeants. Mais qu'ils aient été admirés, moqués, détestés ou même caricaturés, ils ont innové chacun à leur manière et n'ont laissé personne indifférent. Ces grandes figures étaient les rois de l'antenne et du direct. Leur longévité à l'écran et leurs talents multiples en ont fait des icônes. Pourtant, derrière l'apparente réussite se cachent des drames personnels et des revers de carrière saisissants. Pour ces accros du petit écran, la télévision s'est montrée une « maîtresse » cruelle les dernières années.

 

Le premier volet est consacré à Guy Lux et à Léon Zitrone, deux monstres sacrés, et à Yves Mourousi, le show-man de l'information.

 

Les souvenirs que Mireille Dumas garde de Guy Lux sont indissociables du jeu Intervilles. "Je me souviens de Zitrone et Guy Lux animant ensemble ce jeu populaire, avec une gouaille inégalée. En regardant les archives, tout m’est revenu de ces grandes moments de variétés, comme celui où il chante avec Johnny et Sylvie en regardant l’intérieur d’un chapeau où sont inscrites les paroles. Guy Lux était sous le charme de ce couple de légende, c’étaient ses chouchous, et on les voyait beaucoup dans ses émissions ! Et puis aussi Le Schmilblick, devenu culte avec Coluche : personne n’a oublié ce sketch et la formidable autodérision que cela supposait".

 

Celui qui a le plus touchée Mireille Dumas, et dont elle se souvient très bien parce qu’il était d’une impertinence totale, c’est Yves Mourousi. "Il m’a beaucoup marquée. Même si à l’époque l’impertinence était quotidienne à la télévision, cette espèce d'autodérision permanente n’existe plus aujourd’hui et ne pourrait plus avoir droit de cité. Mourousi a inventé l’esprit Canal + avant l’heure ! Je me souviens de nos rires, mais en même temps nous étions attentifs à ce qu’il disait, à sa pertinence, l’info était toujours présente, jamais minorée. Je me souviens aussi de Jacques Martin — un autre franc-parler — et de son Petit Rapporteur, une émission incroyable par son irrévérence. Toute la bande du Petit Rapporteur, leur drôlerie, les grands moments inoubliables, et puis le Jacques Martin du dimanche après-midi au Théâtre de l’Empire avec les enfants… il y a eu des moments exceptionnels. Jacques Martin a payé cher son parler vrai : plusieurs de ses émissions ont été arrêtées brutalement, sans préavis !"

 

 

Commenter cet article

FredO 25/04/2010 09:53



Tiens, je vais tenter ça ce soir.



Toine 06/04/2010 18:42



Télé Nostalgie



KLF 06/04/2010 18:42



Ah, ça vaut bien une Légion d'honneur cette émission, hein Mireille Dumas ? ...