Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 20/01/2014 13H35

RENDEZ-VOUSENTERREIN_preview-2-.jpg

 

Demain, les téléspectateurs - certainement au moins 6 millions - découvriront un numéro inédit de Rendez-vous en terre inconnue, avec la journaliste Mléissa Theuriau.

 

Le papa de cette émission évènementielle, l'animateur et producteur Frédéric Lopez, dit ne pas chercher  particulièrement à faire passer de message au travers de ces rencontres toujours émouvantes. En revanche, il est heureux de servir de porte-voix à des peuples du monde qui ont des choses à nous dire.

 

Souvent, ajoute Frédéric Lopez, ils expriment des choses essentielles. Comme Naingunya, Maasaï, "lorsqu’il nous dit : « Moi, je ne me sens jamais seul », alors qu’il semble isolé. En fait, il parle du lien qui existe avec ses proches, auquel est associé un solide sentiment d’appartenance au clan, au peuple Maasaï. La solitude n’existe pas chez les Maasaï. Cette idée que le lien est le secret du bonheur me touche. Lorsque Mbotor nous explique qu’elle est sur la terre de ses ancêtres, elle nous adresse un autre message fort. En devenant mobiles, nos civilisations ont en effet souvent perdu tout lien avec la terre, avec les ancêtres. Le rapport qu’entretient Mbotor avec ce lieu est fascinant. Il renvoie à l’écrivain, penseur et agriculteur Pierre Rabhi, lorsqu’il nous explique comment notre société marche parfois sur la tête parce qu’elle est déconnectée de la nature. Comme lui, les Maasaï et tous les peuples autochtones sont conscients que nous appartenons à la terre, alors que trop souvent, en Occident, nous pensons que la terre nous appartient !"

 

A lire également : En terre inconnue avec Mélissa Theuriau : " j’ai compris ce que signifiait s’adapter, vivre avec presque rien."

 

Crédit photo © Jean-Michel Turpin.

Commenter cet article

Bernard 20/01/2014 14:21


On peut regretter que France Télévisions programme cette émission le même jour que le documentaire d'E. Eméyé.


Ce n'est probablement la même cible, mais c'est certain que l'émission de FR2 va "absorber" une grosse partie du public.