Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 01/02 14h02





GLOBAL-SUSHI_preview.JPG


Canal+ propose à ses abonnés un documentaire inédit ce lundi soir à 20h45. Réalisé par Jean-Pierre Canet, Damien Vercaemer et Jean-Marie Michel. Produit par CAPA avec la participation de CANAL+.


En moins de vingt ans, le sushi a explosé les frontières du Japon pour devenir l’un des emblèmes de la "world food". Rivalisant désormais aux côtés du hamburger et de la pizza, c’est la surprise du chef du XXIe siècle. Une bouchée en or qui joint l’utile à l’agréable, riche en oméga 3, a priori bien meilleure pour la santé qu’un steak. Sauf que ce qui est bon pour l’homme ne l’est pas forcément pour la nature…


Résolument engagé dans la défense de la biodiversité marine, GLOBAL SUSHI nous interpelle sur notre rapport à la nourriture et à la nature. Entre plaisir et caprice, il semble qu’une bonne part de notre système agroalimentaire ait clairement choisi de nous inciter au caprice : pouvoir manger exactement ce que l’on veut n’importe quand et n’importe où. Un constat particulièrement vrai en ce qui concerne les produits de la mer avec comme symbole de cette apparente corne d’abondance le boum mondial du sushi. Une folie du sushi qui coïncide malencontreusement avec la pire période de l’histoire des océans et avec la disparition programmée de la majeure partie de la biodiversité marine dans les cinquante prochaines années. La plupart des scientifiques considèrent en effet que, d’ici à 2050, 75 % des espèces de poissons auront disparu. Ils estiment en outre que la flotte mondiale de bateaux de pêche a une capacité de capture deux à trois fois supérieure à ce que la mer peut fournir chaque année à l’espèce humaine.


Bien sûr, tous les poissons pêchés ne finissent pas leur vie en sushi. Loin de là. Mais ce dernier est symptomatique de notre rapport à la nourriture dans le contexte d’une industrie agroalimentaire intensive : ingurgiter des aliments qui semblent déconnectés de la nature. Les réalisateurs ont choisi de remonter la filière du sushi jusque dans les profondeurs des océans, d’où proviennent les poissons et les crustacés qui se retrouvent à défiler sous nos yeux, en tranches, dans les bars à sushi. Ils entendent lever le voile sur cette économie de la pêche bien souvent intensive et destructrice, qui règle sa marche sur le profit à court terme et met en péril la biodiversité des océans.


Derrière le sushi se cache ce que les scientifiques appellent "la surpêche". Ce film souhaite la mettre en évidence, en démonter les mécanismes. Pêcheurs, éleveurs de poissons, scientifiques, industriels, multinationales, restaurateurs, célébrités, responsables politiques et consommateurs anonymes : au comptoir du sushi bar, chacun, à son niveau, joue un rôle majeur.


Crédit photo © CAPA TV.



Commenter cet article