Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inédit : Isabelle disparue, avec Line Renaud et Bernard Le Coq.

 

ISABELLE_DISPARUE_preview.jpg

 

Tourné il y a un an dans l’Ain (Château de Fléchères - Pérouges), Isabelle disparue est un telefilm écrit et réalisé par Bernard Stora. Première diffusion ce samedi 15 octobre à 20h35 sur France 3.

 

Par un matin de Toussaint 1815, Isabelle, vingt ans, disparaît sur le chemin de l’église. Sa mère adoptive, Jeanne d’Orval, accuse le chevalier de Fombreuse, un aristocrate récemment revenu d’Amérique, de l’avoir séduite puis de s’en être débarrassé. Dépêché de Paris, un habile enquêteur, Louis Ponton de Barsac, va tenter de faire la lumière sur cette mystérieuse affaire. Bientôt ses soupçons se tournent vers Mme d’Orval elle-même...

 

Distribution :

Line Renaud, Jeanne d’Orval

Bernard Le Coq, Louis Ponton de Barsac

Patrick Bouchitey, chevalier de Fombreuse

Théo Frilet, Antonin

Annabelle Hettmann, Julie

Jean-Paul Farré, Maître Narbot

Bruno Lochet, adjudant Mouton

Chantal Banlier, Nanon

Gérard Lartigau, Le préfet

Vincent Martin, Camille d’Orval

Christian Taponard, Dr Pelot

Stéphane Cavazzini, Pifarelli

 

D’où vient le sujet d’Isabelle disparue et pourquoi en avoir situé l’action sous la Restauration ? Bernard Stora répond qu'en partie inspiré de faits réels et contemporains, le scénario d’Isabelle disparue se déroulait au départ à l’époque actuelle et il a longtemps travaillé sur cette hypothèse. "Mais, peu à peu, je me suis senti gêné par la trop grande proximité avec la réalité, j’ai eu envie de m’en évader. C’est mon producteur, David Kodsi, qui le premier a eu l’idée de transposer les faits dans le passé. Nous avons d’abord pensé aux années cinquante, ou bien à la période de l’occupation. L’idée m’est alors venue que je tenais une bonne occasion de réaliser un rêve : celui de tourner un vrai film d’époque, comme ceux qui m’avaient tellement exalté quand j’étais enfant, ces histoires de cape et d’épée que j’adorais. Puis j’ai pensé à Balzac, Une ténébreuse affaire, la Révolution, l’Empire, la Restauration, ces périodes troubles et troublées de l’histoire de France, la naissance d’une police structurée et moderne. C’est ainsi que le projet a pris son véritable départ".

 

Line Renaud : "Isabelle Disparue est un cadeau. Mais il m’a sincèrement demandé beaucoup de travail. Les dialogues sont écrits dans le style XVIIIe. Un langage magnifique, certes, mais aux tournures de phrases, ô combien difficiles à mémoriser. Elles ne viennent pas en soufflant dessus ! Or, avec Bernard, vous êtes au mot près. Lorsque nous avions tourné ensemble Suzie Berton, j’avais pu changer quelques expressions. Mais là, impossible de modifier quoi que ce soit ! J’ai douté, mais Bernard savait que je pourrais interpréter sa musique. Au final, c’est un honneur pour moi de servir le texte d’un homme d’une telle érudition."

 

Crédit photo © Kien Productions - France télévisions.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article