Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bus sur M6 : des candidats expriment leur mécontentement après l'émission.

 

041138226.jpg

 

TVNEWS tele

  Depuis le lundi 23 juillet à 17h10 sur M6, diffusion de l'émission, "Le Bus". 7 tandems qui ne se connaissent pas quittent leur terre natale pour parcourir l'Europe pendant plusieurs semaines...Au programme : La découverte de 35 villes reparties sur 9 pays avec des visites et des activités locales, le tout organisé par un guide professionnel.

 

Dans le quotidien 'Le Parisien' ce 1er août, des candidats expriment leur mécontentement, sur les conditions de tournage et sur le montage.

 

A défaut d’avoir vraiment vu les paysages, on a surtout vu l’intérieur du bus, ironise Julien qui confirme des temps d'attente de parfois plusieurs heures à l’intérieur du véhicule à l’arrêt le temps que les cameramen se mettent en place. "Au final, entre le temps passé dans les activités filmées par la production, les séances d’élimination (deux par jour), le trajet en bus (trois heures par jour), les interviews, ils n’ont presque rien vu des pays" écrit Alain Pirot.

 

Julien donne un exemple du pourquoi de son mécontentement : à propos d'une séquence où on voit les participants s'amuser dans les rues de la capitale Slovène. "En fait, on nous a fait sortir du car, marcher sur la place centrale, et puis on est remontés, direction l’hôtel ".

 

Des participants s’étonnent par ailleurs, lit-on dans 'Le Parisien', que le montage fasse la part belle aux tensions et aux engueulades alors que dans leurs souvenirs,  il y avait surtout de la rigolade.

 

Les règles pour rappel :

 

Chaque jour, le bus rejoint une nouvelle destination et le groupe découvre une nouvelle ville. Les journées sont riches : visite de lieux inoubliables (la place Saint- Marc à Venise, l’Acropole à Athènes…), rencontres avec des personnages hauts en couleur, dégustations de spécialités bien locales, participation à des activités palpitantes... avant une bonne nuit de sommeil à l’hôtel.

Mais comme dans tout voyage organisé, le plus compliqué, c’est qu’on ne sait pas avec qui on va faire la route ! Ces tandems de touristes (une mère et son fils, deux amis, un couple, des retraités bourgeois, des artistes bohèmes, des jeunes fêtards…) qui viennent d’horizons très différents et qui ne se connaissent pas, parviendront-ils à cohabiter ? S’ils veulent profiter du voyage, autant dire qu’ils vont devoir apprendre à se supporter et à vivre ensemble !

D’autant que, dans ce voyage organisé, les passagers peuvent exclure du bus les personnes qu’ils n’aiment pas. Tous les jours, les binômes votent en effet pour désigner un duo : celui qui, selon eux, est le moins bon compagnon de voyage. En face à face, devant tout le monde, ils doivent annoncer et justifier leur choix. Le duo qui a le plus de votes contre lui reçoit un avertissement, sous la forme d’un carton jaune. Son comportement va-t-il changer ? Il a plutôt intérêt car 3 cartons jaunes, et c’est la fin du voyage pour lui ! Ces3 cartons se transforment en effet automatiquement en carton rouge, synonyme d’exclusion du bus.

Chaque duo éliminé est ainsi laissé sur le bord de la route. Et le voyage continue ! Il est remplacé par un nouveau binôme, renouvelant sans cesse les voyageurs et l’ambiance dans le bus. Qui arrivera jusqu’à la fin du voyage ? 

 

Le Bus est l’adaptation de l’émission anglaise “Coach Trip”, diffusée sur Channel 4 outre-Manche.

 

Crédit photo © Guillaume Grasset - M6.

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B

On peut comprendre leur mécontentement.


MAIS, depuis le temps que ces "émissions montées" existent sur différentes chaînes de TV, on peut aussi s'étonner d'une telle naïveté des participants.


Ils n'étaient pas obligé de participer. Avaient-ils au moins lu le contrat ?
Répondre