Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 04/09 6h32

LESGENSDUFLEUVE-LeGa_preview.jpg

 

A découvrir en première partie de soirée ce mercredi 4 septembre sur la chaîne France 3: la deuxième partie d'une collection inédite consacrée aux plus grands fleuves mythiques du monde.

 

Ce soir : Le Gange

Montage : Serge Bunel

Musique originale : Jean-Jacques Hertz et François Roy, avec la participation d’Amina.

 

Il s'étend sur 2 500 kilomètres. Il est l'incarnation terrestre de la déesse Ganga, l'une des épouses du dieu Shiva, selon la religion hindouiste. Le Gange fait partie des sept rivières sacrées de l'Inde. Il prend sa source au glacier de Gangotri, qui culmine à 7 800 mètres, au cœur de la chaîne de l'Himalaya. Fleuve des dieux et des hommes, le Gange n'a pas d'égal. A la fois nourricier et spirituel, il rythme la vie de près d'un Indien sur deux, soit près de 600 millions d'individus. La dévotion du peuple hindou atteint son paroxysme à la Kumbh Mela. Elle se déroule à Allahabad. Plus de cent millions de pèlerins viennent y purifier leur âme dans les eaux du fleuve... Tout au long de ses 2 500 kilomètres, le Gange offre un spectacle saisissant : de la moisson aux rites funéraires, la vie défile. "Je gagne 2 euros par jour, mais j'espère que mes enfants feront un autre métier", confie Ujjwal, le pêcheur à la barque en tôle ondulée de Farakka. A Gangotri, le sadhu "clic" immortalise en photo depuis plus de soixante ans la beauté du fleuve. Certains n'ont fait qu'y passer, comme les Beatles, d'autres y sont restés, comme la Mataji, une Allemande devenue grande prêtresse. Quant à Deidi von Schaewen, la photographe, elle poursuit sa quête d'une Inde authentique sur les rives du fleuve, à la recherche d'arbres sacrés.

 

Ces films traduisent le regard personnel de leur réalisateur sur des univers spectaculaires et singuliers. Depuis 1987, Morad Aït-Habbouche sillonne le monde. D’abord pour la rédaction nationale de France 3 en tant que grand reporter. Il obtient, en 1998, le Prix des correspondants de guerre et le Prix des lycéens pour un reportage sur la guerre au Congo- Brazzaville et, en 1996, 1997 et 1999, celui l’Académie des Yeux d’or pour ses reportages sur les criminels de guerre en ex-Yougoslavie. Il réalise plusieurs grands reportages pour l’émission Des racines & des ailes en Egypte. En 2001, il crée l’agence de presse Elle est pas belle la vie ! (LPBV !). Il est l’auteur de la collection de trente- deux films Sale Temps pour la planète diffusée sur France 5.

 

Crédit photo © Elle est pas belle la vie !

Commenter cet article