Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 18/11 6h56

 

Capture-copie-7.JPG

 

TVNEWS tele

Présenté par Xavier de Moulins ce dimanche 18 novembre à 17h30 sur M6, le magazine 66 minutes proposera les reportages qui suivent :

 

Le prodige de l’imitation

Ses shows font salle comble. Des concerts où l’on a l’impression de voir défiler en 2 heures Christophe Mae, Michael Jackson, les Rolling Stones et bien d’autres… Michaël Gregorio, 28 ans, a une facilité prodigieuse à imiter les voix mais aussi les instruments de musique. Adolescent, ce grand fan de rock s’amusait à reproduire les tubes de ses idoles. Ses copains époustouflés l’ont poussé à se présenter à l’émission « Graines de stars » qu’il a gagnée en 2001. Puis Laurent Ruquier a lancé sa carrière. Pour réaliser ses imitations, Michaël Gregorio, qui n’a aucune formation musicale, écoute en boucle de la musique et se fie à son instinct.

 

Froid : le plus grand squat de France

Alors que le grand froid a fait son retour, la polémique a resurgi cette semaine : faut-il réquisitionner les logements vides en France ? A Rennes, l’affaire a pris des proportions alarmantes : depuis quelques mois, un immeuble entier est squatté par 250 personnes dont 70 enfants, sous la menace permanente d’une expulsion. Comment les riverains vivent-ils cet encombrant voisinage ? Comment ces familles, qui viennent des quatre coins du monde, gèrent-elles le quotidien sous la menace permanente d’une expulsion ? J

 

Champion cycliste à 100 ans

On a peine à y croire : à 100 ans passés, Robert Marchand bat des records de vitesse à vélo, escalade des cols et passe son temps à rigoler. C’est un phénomène, le doyen de ces retraités fanas de cyclisme qu’on croise de plus en plus souvent sur les routes de campagne. Selon les médecins, il aurait le coeur d’un jeune homme de 20 ans. Comment expliquer une telle longévité ? Sportif depuis son enfance, Robert a une hygiène de vie parfaite, ne boit pas, ne fume pas, mais cela n’explique pas tout. Quel est donc le secret de cet homme né six mois avant le naufrage du Titanic ?

 

Crise : quand la France fait rêver

Dans l’Europe en crise, la France continue à faire rêver. Depuis un an, on assiste à un afflux de jeunes diplômés espagnols ou portugais qui viennent chez nous dans l’espoir d’y trouver un job. C’est le cas de Miguel, 30 ans, qui a fait 7 ans d’études de marketing dans son pays, le Portugal. Là-bas, la crise est telle qu’il ne trouve aucun emploi stable depuis qu’il est sorti de l’université. Alors comme environ 30 000 autres Portugais cette année, il est venu en France bercé par la bonne image de notre pays que véhiculent les générations d’immigrés qui l’ont précédé. Evidemment, une fois chez nous, ce jeune homme qui maîtrise encore mal notre langue se retrouve face à un mur : les 10% de chômage dont souffre notre pays.

 

Petits commerces : alerte aux braquages

L’agression a choqué il y a une semaine. Le patron d’une maison de presse à Marseille poignardé à mort par un braqueur. Ce type d’agression, pour des butins souvent dérisoires, fait régulièrement la Une de l’actualité. Salons de coiffure, supérettes, maisons de la presse : contrairement aux banques et aux bijouteries, ces boutiques n’ont aucun système de protection et sont des proies facile pour les agresseurs parfois très jeunes. Enquête sur une nouvelle forme de délinquance qui laisse souvent la police désemparée.

 

Les cadettes du Kremlin

A 16 ans, Anastasia est soumise à une stricte discipline militaire, défile sur la place Rouge et apprend à tirer à la kalachnikov. Elle appartient à l’école des cadettes de Moscou, un pensionnat très prisé en Russie qui forme les futures élites féminines du pays. Les jeunes filles qui ont entre 10 et 17 ans reçoivent un enseignement de haut niveau auquel s’ajoutent des cours de maniement d’armes mais aussi de danse classique. Les parents sont prêts à tous les sacrifices pour envoyer leurs enfants dans cette institution qui est un gage de réussite sociale. Reportage dans l’un des internats les plus strictes du monde.

 

Les séducteurs diaboliques

Derrière leur surnom de « lover boys » - en français « jolis coeurs » -, se cachent de dangereux prédateurs. A la sortie des lycées et sur Internet, ces beaux garçons commencent par séduire des adolescentes. Quelques mois plus tard, ces jeunes filles à peine sorties de l’enfance se retrouvent droguées, séquestrées, et livrées à des réseaux de prostitution. Aux Pays-Bas, où le phénomène a pris le plus d’ampleur, les parents des jeunes disparues mettent parfois plusieurs années à retrouver leurs filles. Comment ces prédateurs arrivent-ils à soustraire ces adolescentes à leur famille ? 

 

Crédit photo © Aurélien Faidy - M6

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article