Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 10/06/2013 8H10

VIKINGSEpisode2_preview.jpg

 

A découvrir ce lundi 10 juin dès 20h55 sur Canal+, les premeirs épisodes d ela série inédite VIKINGS. Scénariste, showrunner, producteur, l’Anglais Michael Hirst remonte à nouveau le temps et aborde les rivages de la Scandinavie au fil de neuf épisodes placés sous le signe de l’action - batailles rangées, duels et pillages barbares -, mais aussi ultra-documentés sur un peuple encore méconnu.

 

Créateur et scénariste de la minisérie CAMELOT, des TUDORS avec Jonathan Rhys-Meyer, brièvement producteur sur THE BORGIAS version Neil Jordan, l’Anglais Michael Hirst a placé toute sa carrière sous le signe de l’Histoire avec un grand H. Il revisite inlassablement le passé depuis trente ans ; à la télévision mais aussi sur grand écran (ELIZABETH et ELIZABETH - L’ÂGE D’OR avec Cate Blanchett). Pour la chaîne américaine History, Michael Hirst raconte l’histoire de Ragnar Lothbrok, guerrier viking qui a réellement existé (sous le nom de Lodbrok ou Lodbrog, ce roi semi-légendaire vécut au VIIIe siècle), persuadé qu’il peut découvrir de nouvelles cités à piller en naviguant vers l’ouest. "J’ai toujours été passionné par les Vikings. À l’époque de mon scénario ELIZABETH (1998), j’avais écrit une histoire sur Alfred le Grand (roi du Wessex de 871 à 899 qui a défendu son royaume contre les envahisseurs scandinaves) et j’ai tout lu sur les Vikings. Ils ont été beaucoup caricaturés. En réalité, ils étaient plus démocratiques que les Saxons et les Francs. Leur société était très peu hiérarchisée, autarcique et égalitaire : ils se réunissaient et absolument tout pouvait être discuté. Les femmes pouvaient divorcer, régner. Leur technologie était en avance et ils construisaient de magnifiques bateaux ; aucune autre société occidentale n’a été capable d’y parvenir à l’époque. Et bien sûr, ils ont découvert l’Amérique plusieurs siècles avant Christophe Colomb !"

 

Doté d’un budget de 40 millions de dollars, VIKINGS a été tourné principalement en extérieurs dans les paysages sauvages d’Irlande, avec le renfort d’images de synthèse, notamment pour les scènes maritimes. Le superbe générique, avec ses visions sous-marines de corps qui chutent au fond de l’océan, est signé Rama Allen (TRUE BLOOD), sur une musique de Fever Ray.

 

De Michael Hirst avec Travis Fimmel (Ragnar Lothbrok), Gabriel Byrne (Earl Haraldson), George Blagden (Athelstan), Gustaf Skarsgård (Floki), Katheryn Winnick (Lagertha). Réalisation : Johan Renck.

 

Le début : Scandinavie, 793 après Jésus-Christ. Le valeureux Ragnar Lothbrok est un fermier doublé d’un guerrier féroce. Marié, père d’un garçon et d’une fille, il a un rêve : partir à l’Ouest pour y découvrir de nouvelles cités à piller. En secret, il fait construire un drakkar de conception révolutionnaire. Mais il doit d’abord convaincre le seigneur local, Earl Haraldson, de se lancer dans cette aventure.

 

Crédit photo © TM PRODUCTIONS LIMITED / T5 VIKINGS PRODUCTIONS INC.

 

Commenter cet article

charles 17/05/2013 12:55


Une série sur les Vikings, je trouve cela fascinant ( cela me rappelle ce que j'avais ressenti en en découvrant une sur les Hells avec Sons of Anarchy )  et je salue cette belle
initiative, cela ne peut qu'être un voyage pour la grande Aventure avec les Nordmen !


 


Il faut rappeler dans ce monde sans mémoire dans lequel nous vivons que les Nordmen étaient considérés dans tout le monde chrétien ( et musulman ) comme le pire des fléaux de Dieu en ces temps de
Foi incontestée et incontestable et ceux qui fondirent entre autres Kiev ( en Ukraine ) et qui furent aussi de grands commerçants étaient craints à un tel point que le " Notre père ", la
principale et première prière des Chrétiens d'alors et qui résonnait fiévreusement dans toutes les églises d'orient et d'occident, contenait cette supplique : " Notre père qui êtes aux cieux,
délivrez nous de la fureur des Normands " ...