Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reportage sur M6 ce dimanche : enquête sur le marché de l'ultra-pauvreté.

041235116.jpg

 

TVNEWS tele

Une maman qui revend les boites de conserves qu’elle a récupérées aux Restos du Coeur, un jeune homme qui écoule les aliments qu’il a chapardés dans une supérette, une vieille dame qui gagne sa vie avec la nourriture trouvée au fond des poubelles. On pourrait croire ces scènes réservées aux bidonvilles de Rio ou Calcutta. Mais elles se passent en France, au coeur des grandes villes. La misère a généré un commerce alimentaire digne du Tiers Monde : steaks proposés à la vente sur le trottoir ou yaourts exposés en plein soleil.

 

Enquête sur le marché de l’ultra-pauvreté, diffusée ce dimanche 2 septembre lors du magazine 66 minutes présenté par Xavier De Moulins à 17h10 sur M6. Reportage de Rym Khalifa.

 

Egalement au sommaire :

 

-Main basse sur le paradis À quelques encablures de Rio, Ihlia Grande et son archipel font partie des plus belles îles tropicales du monde. Un vrai paradis sur terre, sur lequel on n’a plus le droit de construire. Mais la région est menacée par la voracité d’une poignée de millionnaires brésiliens. Sans autorisation, ils construisent de grandes demeures les pieds dans l’eau qui menacent le fragile équilibre écologique des lieux. Bien que quelques-unes de ces propriétés aient été détruites devant les caméras de télé à titre d’exemple, le combat est loin d’être gagné. Les autorités ont en effet des moyens dérisoires pour faire respecter la loi et ils ont affaire à des personnages puissants qui font jouer leurs relations.

-Déco : la folie du mobilier industriel. C’est l’histoire d’une vieille armoire de vestiaire rouillée qui, jadis, aurait fini à la décharge. Aujourd’hui, avec un peu de restauration, elle peut se vendre 1500 euros ! Idem pour des tabourets métalliques hors d’âge, que les amateurs sont prêts à acheter 700 euros pièce. Cette mode du mobilier industriel dans la déco fait les délices de Stéphanie et Yvan, un couple de brocanteur. Ils se sont spécialisés dans ces meubles, qu’ils vont chiner dans les hangars d’usines désaffectées et restaurent. L’engouement est tel que certains modèles de fauteuils ou de lampes d’atelier sont devenus « collector », à tel point qu’ils sont copiés. Comment ne pas se faire avoir ?

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article