Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 07/10 6h52

 

Capture-copie-7.JPG

 

TVNEWS tele

Présenté par Xavier de Moulins le dimanche 7 octobre à 17h30 sur M6, le magazine 66 minutes proposera les reportages qui suivent :

 

Le nouveau prince du rire

Son nom d’artiste imprononçable, le Comte de Bouderbala, n’a pas empêché un bouche-à-oreille enthousiaste et un succès fulgurant. De prolongation en prolongation, cela fait maintenant un an et demi que ce jeune comique remplit la salle de l’Alhambra à Paris. Et le voici maintenant au cinéma, partageant l’affiche du film à succès « Les seigneurs » avec des champions du rire (Gad Elmaleh, Omar Sy ou José Garcia). Mais à 33 ans, ce garçon sérieux continue d’habiter chez ses parents, immigrés algériens, dans une banlieue populaire de Paris. En attendant de réaliser son rêve américain.

 

François Cluzet : la gloire à 50 ans

Son rôle de tétraplégique dans «Intouchables » lui a apporté une immense gloire qu’il a longtemps attendue. Pourtant, avec ses personnages d’homme tourmenté, François Cluzet fait partie du paysage du cinéma français depuis plus de trente ans. Un acteur à la sensibilité à fleur de peau à qui la vie n’a pas épargné les épreuves. Enfant, il a été abandonné par sa mère. Adulte, il a dû faire face à la mort de son ex-compagne Marie Trintignant et à des problèmes d’alcool. En 2006, le jeune réalisateur à succès Guillaume Canet va faire de lui un acteur de premier plan en lui offrant des rôles importants dans deux de ses films dont « Les petits mouchoirs ». Portrait d’un grand acteur qui ne cache pas son plaisir d’être enfin reconnu.

 

Jésus de Sibérie

Cela ressemble à un canular : un homme barbu aux cheveux longs prétend qu’il est Jésus, revenu du Ciel après 2000 ans d’absence. C’est incroyable, et pourtant beaucoup s’y laissent prendre. Ce personnage, qui se fait appeler Vissarion, a réussi l’exploit de construire en 20 ans seulement une Eglise de 10 000 membres à travers l’Europe. Et surtout, la moitié des adeptes a opéré un changement de vie radical. Pour rejoindre le « Messie », ils ont quitté le confort des villes pour s’installer dans un environnement hostile, en Sibérie centrale, là où les températures descendent jusqu’à -40°. Car « le Fils de Dieu» affirme que seule cette région résistera à la fin du monde qui approche. Sasskia Weber et Camille Le Pomellec

 

Portable à l’école : la guerre est déclarée

Ils n’ont pas 15 ans et possèdent déjà un téléphone mobile dernier cri. Le problème, c’est qu’ils s’en servent pendant les cours, en cachant l’appareil dans leur trousse ou sous une feuille. Pendant une heure de cours, certains envoient une quinzaine de SMS et consultent cinq fois Facebook. Pire, pendant les contrôles, les lycéens utilisent leur mobile pour tricher : il suffit d’avoir photographié les cours avant, ou de consulter les corrigés sur Internet. Alors de nombreux profs ont déclaré la guerre au portable à l’école. Confiscation systématique, convocation des parents, et surveillance tatillonne pendant les examens. Le comble, c’est que les parades les plus efficaces - fouille des élèves, brouillage des ondes téléphoniques en classe - sont interdites par la loi.

 

Le combat d’une mère

Maud Versini est une mère désespérée. Cela fait maintenant neuf mois que cette parisienne est privée de ses trois enfants retenus au Mexique par leur père, un homme politique richissime et influent. L’histoire avait pourtant commencé comme un conte fée il y a douze ans par le coup de foudre entre cette belle journaliste française et Arturo Montiel, très ambitieux gouverneur de l’état de Mexico. Mais en 2007, après s’être retrouvé mis en cause dans une affaire de corruption, le couple s’est séparé. Maud a beau bénéficier d’une décision de justice qui lui accorde la garde, son mari ne lui rend pas les enfants. Bien que ce soit risqué d’affronter cet homme puissant entouré par une petite armée de gardes du corps, la jeune femme est partie au Mexique pour tenter d’approcher ses bambins.

 

Les jeunes tueurs de la route

C’est le genre de faits divers qui devient tristement banal : des jeunes gens à bord d’une voiture puissante qui roulent très vite en plein centre-ville, des piétons fauchés et tués sur le coup. Comme cette mère et sa fillette tuées cet été avenue de Flandres à Paris, alors qu’elles traversaient sur un passage piéton, ou ce policier qui a trouvé la mort à Cannes. Presque à chaque fois, les chauffards prennent la fuite. Et une fois interpellés, ils ne réalisent pas toujours la gravité de leurs actes.

 

Le village qui ne voulait pas des Roms

Cysoins, dans les environs de Lille, était un village pavillonnaire tranquille. Jusqu’à ce que, le 3 septembre, le Préfet annonce qu’un camp de Roms sera bientôt installé sur la commune. Chez les villageois, c’est la consternation. Puis la colère. Les habitants de Cysoins appartiennent aux classes moyennes, ils ont choisi de résider à l’écart des nuisances de l’agglomération. Ils refusent de cohabiter avec ces Roumains qu’ils associent à des clichés négatifs. Pétition, manifestation : tous les moyens sont bons pour le faire savoir. Pendant ce temps, les familles roms, qui subsistent vaille que vaille dans le jardin d’une église lilloise, ne comprennent pas l’hostilité dont ils sont l’objet.

 

Crédit photo © Aurélien Faidy - M6

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article