Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 20/09/2013 14H30

lilyhammer-poster.png

 

Parce qu'il a fait tomber un parrain new-yorkais, Frank Tagliano est placé sous la protection du FBI qui lui offre un nouveau départ… à Lillehammer, en Norvège. Après LES SOPRANO, Steven Van Zandt incarne à nouveau un mafieux mémorable dans cette série américano-norvégienne de huit épisodes à découvrir sur Canal+ : premiers épisodes le lundi 14 octobre 2013 dès 20h55.

 

Le titre de cette série créée par Anne Bjørnstad et Eilif Skodvin, coproduite et coécrite par Steven Van Zandt fait référence à la façon dont certains anglophones prononcent le nom de la ville de Lillehammer. En Norvège, où LILYHAMMER est diffusée depuis janvier 2012 sur la chaîne NRK1, le pilote a obtenu un record d'audience historique puisqu’il a été suivi par 998 000 téléspectateurs, soit un cinquième de la population. C’est le meilleur score jamais réalisé par une série dramatique norvégienne dans son pays. Également diffusée depuis février 2012 sur Netflix, aux États-Unis et au Canada, LILYHAMMER restait jusqu’à présent inédite dans les pays francophones. Une deuxième saison tournée entre janvier et avril 2013 entre la Norvège et New York est actuellement en cours de diffusion sur NRK.

 

Avec Steven Van Zandt (Frank Tagliano), Marian Saastad Ottesen (Sigrid Haugli), Trond Fausa (Torgeir Lien), Anne Krigsvoll (Laila Hovland), Steinar Sagen (Roar Lien).

 

Le début...Membre de la mafia, Frank Tagliano accepte de témoigner contre son boss à une condition : que le FBI lui offre un nouveau départ. Contre toute attente, Frank demande à être envoyé à Lillehammer, en Norvège, qu’il prononce "Lilyhammer", une ville qu’il a découverte à la télévision lors des Jeux olympiques d'hiver de 1994. Il a le projet d’obtenir une licence et d'y racheter un bar. Mais sa rencontre avec la ville des JO ne se passe pas tout à fait comme il l’avait imaginée. D'autant que la transition socioculturelle – passer de la vie d'un caïd new-yorkais à celle d’un immigré sans emploi rebaptisé Giovanni Henrikssen – n'est pas simple. Mais plutôt que d’adopter le modèle scandinave, il se pourrait que ce soit finalement le modèle scandinave qui s’adapte à lui…

Commenter cet article

charles 20/09/2013 14:53


Le type qui est à la fois le guitariste du E Strret Band de Bruce Springsteen et le Silvio Dante des Sopranos qui vient jouer dans une série scandinave, cette fois-ci norvégienne ( en
fait américano-norvégienne ), région dont on connait tous désormais le savoir-faire en matière de fiction télévisée ( ils ont aussi un grand Cinéma ), c'est vraiment un truc à ne pas rater, du
moins pour ceux qui le pourront, chaîne à péage oblige ...