Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 15/01 6h19

Réalisé par Christian Faure, sur un scénario de Mikaël Ollivier et Sandro Agénor, le téléfilm inédit Paradis amer es tprogrammé ce mercredi en première partie de soirée sur France 2. D'après l'oeuvre de Mikaël Ollivier (Tout doit disparaître).

 

Avec : Solal Forte (Hugo), Thomas Jouannet (Guillaume), Isabelle Gélinas (Isabelle), Maïmouna Toure (Zaïnaba), Jaïa Caltagirone (Lydie), Michèle Bernier (Françoise), Eric Viellard (Jean-Marc), Danièle Denis (Mamie Denise), Michel Israël (Papy André), Shirley Bousquet (Aline) et Simon André (Pépé).

 

PARADISAMER-exTOUTDO_preview.jpg

 

L’histoire d’Hugo est celle d’un adolescent, d’un homme en devenir, qui ouvre les yeux sur le monde que les adultes lui préparent, sur un monde en mouvement dont il veut être acteur plutôt que spectateur. Grâce au contraste existant entre Mayotte et la métropole, cette histoire est celle d'un regard sur un quotidien que nous ne voyons plus à force de le vivre : une expérience de la différence, du choc des cultures, de l’apprentissage de l’amour et de la naissance d’une conscience sociale et politique. Et il faut bien toute la jeunesse d'un expat, Hugo, et celle d'une Mahoraise, Zaïnaba, pour non seulement voir mais bien regarder le monde qui est le nôtre...

 

La productirce France Zobda : "Lors du festival de Monaco en 2010, Mikaël Ollivier était invité en tant qu’écrivain, et nous présentions à l’époque Fais danser la poussière. Nous avions entendu parler de son roman Tout doit disparaître et on avait commencé à le lire. En discutant avec lui, nous avons exprimé le désir de l’adapter et, une fois de retour à Paris, nous nous sommes revus pour travailler ensemble. Mikaël était le scénariste principal et il a été rejoint par Sandro Agénor pour développer la partie sur Mayotte, moins présente dans le roman. La participation de Sandro nous a été très utile car il connaît bien cette île, ayant vécu et travaillé là-bas".

 

Ce qui a plu à la productrice est la manière dont l’auteur a abordé la jeunesse, Mayotte et les expatriés. "Tout doit disparaître est un roman jeunesse, et l’on a mené ce projet pour que le film garde le point de vue d’un ado tout en ayant à l’esprit qu’il s’adressait également aux adultes. Ce côté subjectif nous a permis de donner une autre image de la jeunesse : celle qui a des idéaux plutôt que celle que l’on nous donne à voir, mauvaise et violente. Ensuite, le fait que l’action se situe en partie à Mayotte, île que l’on connaît très peu, voire pas du tout, devenue nouveau département français, nous a beaucoup plu. Enfin, l'attitude et la vie des expatriés en outre-mer nous ont aussi interpelés. Que vont-ils chercher en s'expatriant et pourquoi ? "

 

Crédit photo © Bernard Barbereau - France Télévisions.

Commenter cet article

toledano myriam 04/04/2014 22:37

Je trouve Solal fantastique, merci de lui dire et/ OU me communiquer son mail; Myriam Tolédano, chargée de communication, ecole des beaux arts de paris: