Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par COLE 30/12/2009






oc.jpg


Retour sur la série The OC (Newport Beach) par Cole. Première partie ce mercredi, seconde partie demain.


Quand 21 Jump Street rencontre Pacific Blue …

Le producteur McG et la scénariste Stéphanie Savage sont amis de longues dates. Quand ils décident, en 2000, de monter leur boite de production, ils veulent faire partager leur passion aux téléspectateurs américains : le sport automobile. Ainsi naît leur première série en 2002, une certaine Fastlane avec Tiffany Thiessen. Version cheap de Fast & Furious, la série ne convainc pas et sera rapidement annulée. Mais les deux acolytes ne sont pas décidés à rester sur cet échec. Alors qu’ils planchent sur un nouveau concept entourant le lieu natal de McG, l’Orange County, un certain Josh Schwartz, jeune scénariste prometteur, mais totalement inconnu, frappe à leur porte. Stéphanie Savage est immédiatement charmée.

Elle va alors proposer à Schwartz un mix entre 21 Jump Street et Pacific Blue, le tout teinté de sports extrême et basé à Newport Beach. Le jeune homme de Providence se marre doucement … Quelle idée ! Autant dire qu’il n’est pas emballé. Toutefois, il n’est pas décidé à laisser sa chance passer. Il a une tout autre idée, à vrai dire qui se passe également à Newport Beach et qui s’inspirerait de sa propre adolescence. Le jeune effronté lance à Savage et McG le pari fou de relancer le soap opera pour ados alors que le genre a été quasiment abandonné sur les grands networks depuis les fins respectives de Melrose Place et Beverly Hills. Mais The OC, Newport Beach pour les français, sera bien plus qu’un simple soap. The OC reprendra des éléments phares des soap opera les plus cultes agrémentée à une délicieuse sauce tragi-comique, et surtout bourrée de références à la pop-culture. Les ragots de Cote Ouest, la bourgeoisie de Beverly Hills, les garces de Melrose Place, la plage de Sunset Beach, la justesse de Dawson, les dialogues de Gilmore Girls, le tout saupoudré de comédie et vous obtenez The OC. Savage et MC adorent. Reste désormais à convaincre un network.


Un OVNI au cœur des rediffusions.

La présentation du pitch à la FOX a lieu à la fin aout 2002. Sans être ravie, la chaîne est plutôt intriguée par cette idée mais pas pour tout de suite...La rentrée est déjà programmée depuis plusieurs mois. Un script pour le pilote est commandé. Les semaines passent, aucun retour de la FOX. Il faudra attendre les prémices de 2003 pour que la chaine se décide enfin à commander des scripts supplémentaires. La FOX a en effet décidé de tenter une approche originale : proposer non pas deux, mais trois grilles annuelles avec des inédits durant l’été. Pas question toutefois d’y mettre les moyens. Sur les 20 dernières années, le nombre de séries estivales ayant dépassé une saison se compte sur les doigts d’une main. Sans compter que ni la FOX ni la Warner Bros, qui va produire la série, n’ont confiance en Josh Schwartz. Ils ne veulent pas de lui en showrunner, ce n’est pas négociable. Quand la série est officiellement commandée en mai 2003, aucun accord n’a encore été trouvé. Pourtant, le temps commence à presser, il faut commencer le casting.


Josh Schwartz : ‘Je ne veux plus jamais revoir ce gamin’ .

Peter Gallagher (Sandy) et Mischa Barton (Marissa) s’imposèrent assez rapidement dans leur rôle. Josh Schwartz déclara même, à propos de Mischa Barton, être la ‘plus belle fille qu’il n’avait jamais vu’. Deux personnages posèrent problèmes : Ryan et Seth. Pour sa première audition, Adam Brody décida d’y aller au culot. Ignorant totalement le script qu’il détenait entre ses mains, Brody improvisera un délire total qui mit en rage le scénariste principal, Josh Schwartz. Alors que le pool de producteurs, et principalement McG également à l’origine du film Charlie’s Angels, avait apprécié le bagout de Brody, Schwartz imposa son véto en déclarant ne ‘plus jamais vouloir revoir ce gosse de sa vie’. Mais un mois plus tard, alors qu’ils n’avaient toujours pas trouvé d’interprète pour Seth, la production insista pour revoir Adam Brody. Josh Schwartz céda et fut finalement convaincu par la prestation du jeune effronté. Plus tard, Schwartz admit qu’il se reconnaissait en Adam Brody et qu’il n’avait personne de mieux placer que lui pour interpréter le rôle de Seth.


FP2848-The-O-C-Ryan-Posters.jpg

Ryan Atwood ou Lucas Scott ?

Un autre personnage posa donc problème : Ryan. Dans les premiers temps, la production avait en effet casté un acteur qui semblait parfait pour le rôle de bad boy de service : Chad Michael Murray. Alors que le contrat s’apprêtait à être signé entre les deux parties, Chad Michael Murray claqua la porte du show à quelques semaines du tournage pour tenir le premier rôle des Frères Scott. Branle-bas de combat chez la FOX. Les séances de casting s’enchainent sans que la production ne parvienne à mettre la main sur le bon candidat. Alors que le tournage du pilote doit avoir lieu dans quelques jours, toujours pas de Ryan. C’est alors que débarque un certain Benjamin McKenzie, illustre inconnu avec un CV tenant sur une feuille de papier toilette. Dès les premiers abords, tout le monde fut impressionné par la présence de McKenzie qui leur évoqua Russel Crowe, en plus jeune. Toutefois, la FOX n’est pas vraiment convaincu par le casting masculin qu’elle ne juge pas assez sexy, notamment par Adam Brody et son personnage trop ‘geek’. Josh Schwartz sera ainsi gentiment prié de mettre l’accent sur le personnage du bad boy Ryan et de la ‘sublime’ Mischa Barton.


La surprise de l’été.

Le casting est désormais bouclé, reste un problème de taille : Josh Schwartz. La FOX leur suggère showrunner après showrunner mais Josh Schwartz, soutenu par Stephanie Savage, refuse de céder. Il veut les commandes du show. Un dialogue de sourd s’installe alors entre la boite de production et le network. Tellement bien que lorsque la série débarque au beau milieu de l’été 2003, elle n’a pas de showrunner ! Cela tombe bien, absolument personne n’y croit. Si la FOX redoute son lancement estival, les critiques jubilent d’avance de pouvoir massacrer le nouveau teen show sans cervelle qui va ravir les pre-adolescentes. La FOX n’aurait ainsi jamais imaginé ce qu’il va suivre. La série réussit royalement son entrée, autant en terme critique qu’en terme d’audience. Avec 7,5 millions de téléspectateurs pour son lancement et 8,4 millions de téléspectateurs en moyenne pour ses épisodes d’été, la série se situe bien au dessus des espérances du network. C’est donc sans aucune surprise qu’elle commande une saison 1 complète pour la pleine saison. Conscient qu’il faille rapidement trouver un accord pour le bien de sa série, Josh Schwartz acceptera finalement que la FOX lui impose un showrunner avec de l’expérience en la personne de Bob Laurentis qui avait notamment officié sur la série d’Alfred Hitchcock !

Bien loin de se démentir, le succès de la série se poursuit et The OC devient un véritable phénomène de société. La série a conquis à la fois un public jeune et un public ‘geek’, traditionnellement très consommateur de produits dérivés. Les talk show s’arrachent les stars de la série, les bandes originales se vendent comme des petits pains, les couvertures de magazines s’enchainent … Plus rien ne semble arrêter ce que la presse présage comme être le Beverly Hills des années 2000.


Première censure.

Les deux scénaristes de la série se sentent pousser des ailes. Quel que soit le thème qu’ils évoquent, de l’homosexualité au ménage à trois, la FOX leur laisse quartier libre. Bien sur, quelques mémos arrivent dans le bureau de Josh Schwartz mais il n’en a que faire. Jusqu’au fameux épisode 16 de la saison 1, écrit par Stéphanie Savage en personne, qui se heurtera à la première véritable halte de la FOX. Dans cet épisode, Summer devait expérimenter son premier orgasme. Manque de chance pour Stéphanie Savage, les Etats-Unis sont à fleur de peau avec le scandale du sein de Janet Jackson qui vient d’éclater. La scène sera ainsi coupée au montage. Savage enrage devant la décision de la FOX d’autant plus qu’une scène similaire a été diffusée la même semaine dans la série Everwood, diffusée sur la WB, qui produit la série. La scénariste n’en restera pas là et signera un édito assassin dans le New York Times, ironiquement intitulé ‘The Year Summer Never Came’ (come voulant aussi dire jouir en anglais). Mais la FOX se fout de ces provocations. Elle est euphorique devant le succès de la série et place de grandes expectations. Tellement grandes qu’ils finiront par commettre un impair qui signera l’arrêt de mort de la série….


TO BE CONTINUED (demain)...


COLE.



Commenter cet article

ft 31/12/2009 02:16


Tao, il semble que tes connaissances des séries télé soient toujours aussi médiocres.  The OC, à part quelques épisodes de la série 1, a été une série assez insipide avec une bande son
dégoulinante de rock alternatif pour cacher les répétitions avérées du scénario... 


delromainzika 30/12/2009 21:20


Pas mal du tout et bon travail. En tout cas, je regretterait toujours la série malgré ce qu'elle est devenue sur la fin. FOX a toujours été une chaîne colérique qui n'aime pas être contredite, elle
se croit à l'abris de tout toujours et tout le temps, elle programme ses séries comme des pigeons voyageurs : je pense notamment Bones qui s'est retrouvée massacrée la saison dernière en
programmation (un coup le lundi, le mercredi et le jeudi). Sinon, côté pilote ils sont très exigeant, écartant les projets pour simples raisons de casting ou de différent avec les créateurs.
Avec Newport Beach, comme tu le rapporte dans ton article, FOX a fait ses caprices de petite fille avec Josh Schwartz qui a tout de même créer une série qu'ils ont massacrés avec leurs exigences.
Dommage. J'adorais cette série à ses débuts, elle ne méritait pas ce traitement. Enfin, merci malgré tout à FOX d'avoir programmée la série jusqu'à la fin et de lui avoir offert une fin digne (même
si cela aurait pu être mieux).


Jerome 30/12/2009 20:18


Las du traitement infligé par France 2 à NEWPORT BEACH et fatigué de ne voir que la saison 1 sur TF6, j'ai acheté les 4 saisons en DVD.
Une semaine plus tard, TF6 programmait les saisons 2 et 3... :(
Les 2 premières saisons sont vraiment réussies, par contre les 2 dernières vont du n'importe quoi au pathétique !
Heureusement que Marissa Cooper meurt dans le 3ème season finale... 

Au fait Cole : on oppose son véto... ;)


Lulla 30/12/2009 17:09


Il est passionnant ce Cole ^^


Isa. 30/12/2009 14:36


Merci pour cet article qui me rappelle de bons souvenirs. J'ai fini par acheter les DVD tant la programmation de France 2 était hasardeuse : un coup je diffuse, un coup je déprogramme, un coup je
reprogramme...


tao 30/12/2009 13:46


J'ai lu cet article sans connaître l'auteur et j'étais pourtant persuadé qu'il s'agissait de Cole et je ne m'étais pas trompé. The OC a toujours une place particulière dans mon coeur. Du soap plein
d'humour et de dérision et des personnages très attachants. Par contre je ne me souviens d'une histoire d'orgasme dans Everwood.


N. 30/12/2009 13:07



Très sympa tout ça :-D
Et cette série a eu un bien curieux destin en France.



Véro.57 30/12/2009 13:00


Toujours interessant ces "rétros". J'avais adoré celles de Columbo et La petite maison.
Si tu pouvais nous en faire une sur Ma sorcière bien aimée, tu ferais une heureuse, lol