Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ushuaïa Nature le 25 décembre sur TF1 (Amazonie).

 

USHUAIANATURE_preview.jpg

 

TVNEWS teleA voir...ou enregistrer...le 25 décembre en première partie de soirée sur TF1 : Ushuaïa Nature.

 

Au cours d'un voyage du nord de la Colombie jusqu'au cœur du Brésil, Nicolas Hulot rappelle la nécessité absolue de préserver la forêt amazonienne.

 

Nicolas Hulot : "Les Occidentaux ont gommé toute leur responsabilité dans la destruction de la société indienne. Nous pensons, à tort, que cela appartient à une histoire révolue alors qu'aujourd'hui, sans nous en rendre compte, nos choix économiques et nos comportements participent à la poursuite de la destruction de la forêt amazonienne. Au-delà d'affaiblir la diversité et de compromettre l'équilibre climatique auquel participe la forêt, nous continuons à condamner les Indiens et à les priver de leur territoire. L'idée n'est pas de nous culpabiliser mais de nous responsabiliser".

 

Parmi les moments forts de cet ultime numéro du magazine : la rencontre avec les Indiens Kogis en Colombie et, notamment,  dit Nicolas Hulot, "ce vol effectué au petit matin au sommet de la Sierra Nevada dans le temple de leur culture. Cette communauté indienne, que peu de personnes connaissent, revêt une véritable singularité car elle est entièrement tournée vers la spiritualité".

 

Le sommaire :

Ce nouveau numéro d'Ushuaïa Nature débute au nord de la Colombie chez les mythiques Indiens Kogis pour s'achever au cœur du Brésil, à la rencontre du peuple Kayapo et de leur chef, Raoni.

Nicolas Hulot, accompagné par le géographe, Eric Julien, se fait guider à cheval dans la Sierra Nevada par des Indiens Arhuecos pour rejoindre le territoire des Kogis. Ces derniers représentants d'un monde à jamais disparu refusent tout contact avec notre civilisation matérialiste et l'accès à leurs terres est extrêmement réglementé. Arrivés au village, Nicolas et Eric doivent enlever leurs chaussures et se débarrasser de tout objet manufacturé. Nicolas explique les raisons de sa visite aux chefs de la tribu. Il réussit l'examen de passage et se laisse guider jusqu'au temple du village où les hommes se regroupent pour discuter et méditer. De leurs côtés, les femmes s'occupent des enfants et tissent les fibres végétales pour fabriquer des sacs. Ce peuple, libre de toutes contingences matérielles, cultive entre autres l'oignon, les haricots, le yucca et l'ananas. En dehors de quelques rares objets, tout est fabriqué selon le savoir-faire ancestral. Après avoir participé à la remise en état de la piste qui mène au village, Nicolas et Eric ont le privilège d'accompagner les hommes Kogis sur leur lieu de méditation au bord de la rivière. Le voyage se poursuit dans la Sierra de Santa Marta, un réservoir de biodiversité parmi les plus variés au monde. Le Colombien Franz Kaston Florez, vétérinaire écologiste, brave les dangers de la région pour faire connaître sa richesse exceptionnelle. Ce spécialiste des serpents vit avec les Indiens Arhuecos. Contrairement aux Kogis, ces hommes se déplacent pour chasser et profitent des biens de consommation que peut leur apporter le monde moderne. Eric et Nicolas rejoignent Franz qui les entraîne sur son terrain de chasse préféré, des chemins abrupts où ils dénichent toutes sortes de serpents. Ils montrent ensuite ses trouvailles aux villageois pour qu'ils apprennent à respecter ces reptiles malgré leur effrayante apparence.

L'équipe d'Ushuaïa Nature monte jusqu'à la cité perdue découverte en 1976 par un anthropologue colombien. Pour admirer ce site exceptionnel, Nicolas prend place à bord du silencieux aéroplume® et embrasse l'ensemble de ce lieu magique. Il survole ensuite la forêt amazonienne pour aller à la rencontre de Raoni, figure emblématique de la défense de la cause indienne, dans son village natal sur les rives du Rio Chingo. Particulièrement ému, Nicolas écoute Raoni entouré des guerriers Kayapos. L'homme explique ses craintes pour l'avenir de son peuple et demande à Nicolas de se faire le messager des menaces qui pèsent sur eux et leur environnement.

Nicolas accompagne les hommes du village à la chasse et s'imprègne du savoir prodigieux de cette communauté sur les vertus de la nature environnante. Il conclut son périple, inquiet pour leur avenir, et formule l'espoir, qu'un jour, les civilisations unissent ce qu'il y a de meilleur dans la société occidentale et indienne pour préserver les ressources de la terre et ses habitants.

 

Crédit photo © Bosio/Ushuaia Nature/TF1 entreprises/Starface Photo

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article