Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Valérie Trieweiler : "je n’étais plus vue par certains élus de droite comme une journaliste politique"

 

03C003C002318024-photo-le-logo-de-la-chaine-direct-8.jpg

 

Valérie Trierweiler aura prochainement une nouvelle émission sur Direct 8. La journaliste arrêtant fort logiquement "2012, portraits de campagne" du fait de sa situation personnelle (compagne de François Hollande).

 

Le quotidien "Le Parisien" rapporte ce 19 octobre ces confidences : "Il y a quelques mois, j’avais annoncé que j’arrêterais mon émission politique sur Direct 8 si François gagnait les primaires. Mais j’ai préféré le faire sans attendre le résultat du 16 octobre car je me suis rendu compte que je n’étais plus vue par certains élus de droite comme une journaliste politique mais comme la compagne du candidat socialiste". 

 

Guy Lagache, directeur des programmes et de l'information de Direct 8, soulignait récemment dans 'Aujourd'hui en France' que cette "excellente journaliste" est un des piliers de la chaîne. "Elle a décidé, en accord avec la direction de la chaîne, de mettre entre parenthèses le journalisme politique en raison du contexte des élections primaires et de sa vie personnelle.Mais Valérie continuera sur Direct 8 le journalisme dans un autre genre que politique ". On réfléchit ensemble au programme d’information qu’elle présentera bientôt, ajoutait Guy Lagache. "Le calendrier est arrêté, mais confidentiel pour l’instant. On s’interroge encore sur le rythme de cette émission. Il faut un programme qui ait du sens, qui corresponde à Valérie et qui plaise aux téléspectateurs".

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article